ÉTAT DE SITUATION DES SERVICES
au temps de la COVID-19
Le répertoire des organismes a été mis à jour pour faire l’état de situation des
services de chaque organisme en cette période exceptionnelle, à partir notamment du très pertinent portrait communautaire évolutif réalisé par les Corporation de développement communautaire (CDC) des Grandes-Marées et du Kamouraska.
POUR AJUSTEMENTS/MODIFICATIONS:
Si des modification surviennent dans les services de votre organisme au cours des prochaines semaines, vous pouvez compléter le formulaire en bas de la fiche de votre organisme.
Vous pouvez aussi ajouter des commentaires dans la section « Suggestions et modifications » du document de la CDC ci-joint ou écrire à la directrice de la CDC du Kamouraska, Mélanie Dumont (cdckamouraska@gmail.com).
Nous nous assurons de bien relayer l’information entre nous.
Dernière mise à jour: mercredi le 25 mars 2020
Voici la programmation de janvier 2020 de la Traversée

Voici la programmation des activités pour janvier 2020 de Projektion 16-35

La stratégie en éducation financière du plan d’action de COSMOSS Kamouraska et de COSMOSS Rivière-du-Loup est maintenant prête à être déployée! Nous vous invitons donc à prendre connaissance du contenu offert, directement dans le formulaire d’inscription. https://forms.gle/qpsPPtkdbhxLmoaL8  Cinq plages horaires de formation sont offertes, chacune se déclinant en deux séances : le diagnostic et l’endettement. Chaque séance peut être suivie indépendamment l’une de l’autre et elles sont d’une durée d’une heure trente.

Peut-être avez-vous déjà suivi la première partie (le diagnostic) de cette formation? Elle a été diffusée lors de la rencontre du « Comité réseautage intervenants terrain » de COSMOSS Rivière-du-Loup en novembre 2018 et à la « Journée des intervenants terrains » de COSMOSS Kamouraska en mai 2019.  Si c’est le cas, vous pouvez vous inscrire à la deuxième partie (l’endettement) seulement.

Si vous désirez offrir la formation, ou une partie de celle-ci, directement dans vos équipes de travail, n’hésitez pas à communiquer avec Renée Dumouchel (acefgprenee@videotron.ca; 418-867-8545 poste 106) pour planifier une séance.

Suite à la participation à la formation, un guide par organisation sera remis ainsi qu’un carnet de fiches aide-mémoire à chacun des participant. Cette documentation sera aussi disponible, au courant de l’année, sur le site Internet de l’ACEF du Grand-Portage.

N’hésitez pas à partager l’information dans vos équipes de travail!

Prenez un moment et rappelez-vous un souvenir d’enfance lié à la nature. Qu’est-ce qui vous vient en tête? Une image? Un sentiment? Une odeur?

C’est cette question qui a introduit, le 19 novembre dernier, la conférence de Michèle Leboeuf sur l’éducation par la nature, proposée aux intervenants en petite enfance du Kamouraska. Michèle est coordonnatrice du nouveau projet ALEX… térieur de l’Association des CPE du Québec, qui vise à soutenir les CPE qui souhaitent amener les enfants dans des milieux naturels sur une base régulière. Michèle est aussi l’instigatrice, avec une éducatrice en milieu familial, de l’initiative Grandir en Forêt.

Au Kamouraska, elle a partagé son expérience avec des éducatrices en CPE et en milieu familial, mais aussi des enseignantes de maternelle, des agents de soutien pédagogique, des directions, tous et toutes curieuses de cette approche. Plusieurs explorent déjà des activités à l’extérieur avec les enfants!

L’éducation par la nature signifie d’intégrer, dans des milieux d’éducation, des périodes prolongées dans la nature, afin de mettre les enfants en contact avec une diversité de situations d’apprentissage qui surgissent dans ce contexte. C’est de mettre en place une approche pédagogique où l’exploration de l’enfant – et l’accompagnement de l’adulte – est centrale.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire ce billet de Michèle Leboeuf : Petite enfance en forêt en huit points.

Dans certains pays européens, on entend même parler d’écoles en forêt (Forest School), où presque toutes les activités se déroulent à l’extérieur! Plus près de chez nous, un CPE en nature vient d’ouvrir ses portes au Saguenay et un autre dans la région de Québec.

Plusieurs études commencent à démontrer les effets positifs de cette approche sur le développement et le bien-être des enfants, dont les habiletés d’auto-régulation des enfants. Au Québec, un projet de recherche qui documente la mise en place du projet ALEX s’intéresse aussi à l’engagement des enfants et à la qualité des interactions éducatrice/enfants en nature. Cependant, cette approche amène aussi son lot de défis : changements dans les routines, dans la façon de gérer les risques, habillement des enfants selon la température, attentes et questionnements des parents, etc. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cet autre billet sur les bénéfices et défis de l’éducation par la nature en petite enfance.

Et vous, comme parents, qu’en pensez-vous? Connaissez-vous des éducatrices et des enseignantes qui explorent cette approche?

Si vous souhaitez en discuter, vous pouvez vous joindre à notre nouveau groupe d’échanges et de réflexions sur Facebook.

Pourquoi ce concours?

Dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire 2020, nous voulons mettre en lumière les patrons qui contribuent à la réussite scolaire des jeunes.

Les MRC participantes :

Kamouraska – Témiscouta – Les Basques – La Matanie – La Matapédia

Comment un patron peut aider un jeune à concilier études-travail?

  • Il offre un horaire ne dépassant pas 20 h par semaine durant les études.
  • Il adapte l’horaire selon les périodes d’examens, d’études ou de travaux.
  • Il s’informe de la réussite scolaire du jeune.
  • Il l’encourage dans son projet scolaire.
  • Il accorde de l’autonomie comme employé-étudiant.

Fonctionnement du concours

  1. Aller sur la page Facebook de COSMOSS de sa MRC
  2. Rechercher la publication du concours
  3. Identifier son patron en commentaire.
  4. Compléter le formulaire en ligne : cosmoss.qc.ca/mon-boss-c-est-le-meilleur.

Quand : du 13 au 31 janvier 2020
Tirage de chèques-cadeaux de 100$ parmi les participants.

Les gagnants seront dévoilés dans le cadre des Journées de la Persévérance scolaire, qui auront lieu du 17 au 21 février prochain.

Identification d’un employeur par MRC qui aura le titre
Employeur engagé en persévérance scolaire!

Information : Caroline Thibodeau
Téléphone : 418-551-0306  / Courriel : cthibodeau@cosmoss.qc.ca

Cosmoss Kamouraska amorce avec vous sa planification stratégique pour les deux prochaines années sous le thème : s’ancrer, agir, décoller. Des grandes journées de consultations et de réflexion autour des enjeux de COSMOSS sont présentement organisées. Il y avait à l’horaire en novembre : Petite enfance et entrée scolaire réussie et Insertion socioprofessionnelle. Voici un petit compte-rendu de ces riches moments de concertation!

Espace « Petite enfance et entrée scolaire réussie »

Mardi le19 novembre dernier, 18 partenaires, représentant 8 organismes et organisations travaillant auprès des jeunes enfants au Kamouraska, étaient présents au Centre d’Art de Kamouraska pour réfléchir, débattre, discuter ce que l’on souhaite faire ensemble dans les prochaines années pour soutenir les enfants de 0-6 ans et leurs familles.

Regard sur les actions en cours :

En 2019-20, les différentes tables de concertation qui s’intéressent à la petite enfance au Kamouraska seront encore très actives. Entre autres :

  • Un cadre de référence sur la transition vers l’école s’apprête à être dévoilé.
  • Des boîtes à outils pour parents et intervenants sur la gestion du stress et de l’anxiété chez les enfants sont en circulation.  (pour en savoir plus ) lien
  • La biblio-roulante poursuit son magnifique travail auprès des familles (pour en savoir plus – lien) et des espaces pour discuter encore plus de littératie en petite enfance seront développés et enrichis.

Aperçu des enjeux discutés :

Autour d’une cible commune, soit de permettre à davantage d’enfants d’entrer à l’école sans vulnérabilités, différents enjeux sont ressortis dans les discussions entre les partenaires :

  • Continuer d’arrimer et de rendre accessibles à toutes les familles les services des différentes organisations.
  • Soutenir les parents dans leur engagement auprès de leurs enfants, pour créer des occasions de passer du temps agréable avec eux (en trouvant, notamment, des alternatives au temps d’écran).
  • Continuer de soutenir la transition vers l’école.
  • Avec le souci de s’assurer que les enfants conservent et s’approprient des espaces pour être enfant.

Clin d’oeil sur une conférence inspirante :

La journée s’est conclue par une conférence de Mme Michèle Leboeuf, coordonnatrice du projet  Alex…térieur de l’AQCPE, sur l’éducation par la nature. Pourquoi et comment faire plus d’espace aux moments passés en nature au cours de la petite enfance?

Des témoignages inspirants ont permis que à des idées de germer chez les enseignantes, éducatrices, agents de soutien pédagogique et directions qui étaient présents. À suivre…

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter des billets du blogue des Éditions Passe-temps sur le sujet :

Petite enfance en forêt en huit points

Petite enfance en forêt : bénéfices et défis

De même qu’un récent article du Magazine 100 Degrés : Pédagogie en plein air: la première garderie en forêt québécoise ouvre ses portes!

Espace « Insertion socioprofessionnelle »

Mardi le 26 novembre dernier, 21 partenaires, représentant 14 organismes et organisations travaillant auprès des adultes entre 18 et 30 ans au Kamouraska, étaient présents à la salle municipale de Saint-Denis pour réfléchir, débattre, discuter ce que l’on souhaite faire ensemble dans les prochaines années pour soutenir l’insertion socioprofessionnelle des jeunes au Kamouraska.

Regard sur les actions en cours :

Le comité en insertion socioprofessionnelle du Kamouraska ont travaillé sur plusieurs actions depuis 2017. Voici ce qui s’en vient pour 2020 :

  • La présentation et l’évaluation de l’outil Profil de la personne selon le potentiel d’employabilité au marché régulier
  • L’organisation en 2020 de la porte ouverte de l’APHK
  • L’intégration d’une catégorie au Gala des ambassadeurs pour un employeur accueillant
  • L’implication dans les activités en employabilité au Kamouraska
  • Le développement d’une offre de services pour développer les compétences en lien avec le savoir-être en emploi

Aperçus des enjeux discutés :

Autour de la cible régionale, soit de diminuer le taux de prestataires d’assistance sociale à 4% pour les jeunes entre 18 et 30 ans, différents enjeux sont ressortis dans les discussions entre les partenaires :

  • Que les employeurs s’adaptent à la réalité des jeunes aux besoins particuliers
  • Que les jeunes puissent se déplacer vers les lieux de formations et de travail adapté
  • Que les jeunes soient en contact avec des modèles positifs par insertion socioprofessionnelle
  • Que les jeunes ait des espaces pour développer leurs habiletés sociales

Clin d’oeil sur une conférence inspirante :

Pour bien commencer cette journée de concertation, Marie-Ève Blackburn et Marco Gaudreault d’Écobes ont présenté la Génération Z soit les jeunes nés de 1995 à aujourd’hui. Cela a permis de comprendre mieux qui sont les jeunes d’aujourd’hui dans plusieurs sphères de vie : Famille, Études, Travail, Santé mentale et Technologie.

La présentation et un aide-mémoire sont disponibles pour vous dès maintenant!

La suite?

L’équipe COSMOSS s’affaire présentement à compiler l’ensemble les échanges et les discussions qui ont eu lieu et les changements que les partenaires souhaitent prioriser. Une table de quelques partenaires ciblés sera réunie à l’hiver 2020 pour chaque enjeu afin de traduire ces changements souhaités en actions concrètes à viser pour 2020-22.

Le 2 octobre dernier, COSMOSS Kamouraska a offert une journée de formation sur la séparation hautement conflictuelle et l’aliénation parentale.

Pourquoi?

Parce qu’on s’est donné comme objectif lors du dernier plan triennal de COSMOSS, d’outiller les intervenants du Kamouraska sur les stratégies probantes pour diminuer l’anxiété des jeunes. Ayant de plus en plus de séparations conflictuelles, nous désirions former des intervenant pour améliorer les pratiques d’intervention auprès des familles vivant cette problématique très actuelle.

Qui était présent?

49 intervenants, de 13 organismes et organisations différentes travaillant auprès d’enfants, de parents et/ou des familles, qui étaient présents à cette journée de formation.

Un petit aperçu du contenu :

  • Comment s’installe l’aliénation parentale
  • Les conséquences et impacts de l’aliénation chez l’enfant
  • Les sources de l’aliénation
  • Les remèdes de l’aliénation parentale

Vous pouvez télécharger un aide-mémoire de la formation ICI.

Quelques résultats de la formation :

96% des intervenants recommanderaient cette formation car c’est un sujet actuel et le formateur était qualifié. Il a remis en question le rôle d’intervenant et a donné plusieurs outils simples et concrets.

95% des intervenants étaient très satisfaits à la pertinence du contenu et à la clarté de l’information transmise.

La formation a permis de comprendre principalement la situation de l’enfant au coeur de la séparation et de comprendre la situation des parents.

Le sujet vous intéresse? Voici quelques lectures sur le sujet :

Le 22 octobre dernier, COSMOSS Kamouraska a eu la chance de recevoir François Lagarde, vice-président, Communications et engagement collectif à la Fondation Lucie et André Chagnon, professeur associé à l’Université de Montréal, consultant pendant plusieurs années en marketing social et présentement consultant pour le projet Pour rallier.com.

Pourquoi?

Parce que rejoindre certains jeunes, parents, familles est au coeur des défis quotidiens des organisations du Kamouraska qui oeuvrent auprès de populations plus vulnérables.  Et parce qu’au Kamouraska, nous nous sommes donné l’objectif de réduire les barrières d’accès à nos services pour ces clientèles. En avril dernier, une journée de mise en action autour de ce thème avait permis d’explorer les stratégies proposées par la recherche-action Aller du bord de l’exclusion et de se familiariser avec les principes de marketing social. Captivés par les possibilités qu’offrent ces approches, les partenaires ont décidé d’inviter un expert en la matière au Québec, M. François Lagarde.

Qui était présent?

16 personnes, représentants 15 organismes partenaires du Kamouraska étaient présent à cette journée de formation et de réflexion. Des organismes qui desservent autant les tout-petits et leurs familles que ceux qui rejoignent les jeunes adultes.

Un petit aperçu du contenu :

Le marketing social part de ce principe de base en communication : écouter avant d’agir, agir avant de parler. C’est-à-dire qu’avant de concevoir une affiche, une invitation sur Facebook, une activité, il faut prendre le temps de réfléchir et de se poser les bonnes questions sur le public que l’on souhaite et rejoindre…. et d’écouter les réponses!

En effet, on croit souvent que les meilleurs communicateurs sont des gens qui parlent bien. Or, les meilleurs communicateurs sont ceux qui prennent le temps de bien comprendre la perspective des personnes qu’ils disent vouloir servir. Ils s’assurent ensuite d’offrir ce qui répond bien aux besoins et aux attentes. Enfin, ils adaptent leurs communications au contexte ainsi qu’au profil du groupe ou du segment prioritaire.

François Lagarde explique le marketing social et comment en appliquer les principes pour faire une analyse de public cible dans un webinaire disponible ici.

On retient de cette formation les questions guides : qui veut-on rejoindre? Que veut-on qu’ils fassent exactement? Et surtout, pourquoi ne le font-ils pas déjà? On retient aussi les principes de segmentation du public cible : quels sont les segments faciles à rejoindre? Quels sont les segments qui représenteront un défi pour nous? Qui serait le mieux placé pour les convaincre de faire ce que l’on veut qu’ils fassent?

À travers d’études de cas et d’exercices réflexifs, les participants ont pu s’approprier cette démarche.

Celle-ci se poursuit d’ailleurs auprès de 6 organismes qui se sont engagés dans une trajectoire de co-développement quant à l’accessibilité de leurs services, en collaboration avec l’entreprise Faire ensemble autrement.

Quelques réactions des participants :

« J’ai maintenant une meilleure compréhension du rôle de la page et de comment se démarquer afin de rejoindre notre clientèle. »

« J’ai appris beaucoup. Le formateur était un bon vulgarisateur et la formation était dynamique. »

« J’ai apprécié le volet pratique! »

« J’ai mieux compris l’analyse des statistiques et toutes les possibilités qui existent avec Facebook.»

Le sujet vous intéresse?  Communiquez avec nous : info@cosmosskamouraska.com.

Ou visionnez le webinaire de François Lagarde et consultez le site Pour rallier.com.


Le 26 septembre dernier, COSMOSS Kamouraska a offert, avec la collaboration du Extra Formation du CEGEP de La Pocatière, une journée de formation sur l’utilisation de Facebook.

Pourquoi?

Parce qu’on s’est donné comme objectif lors du dernier plan triennal de COSMOSS, d’améliorer l’accessibilité et la connaissance de toute la diversité de services présents au Kamouraska pour répondre aux besoins des jeunes de 0-30 ans et de ceux qui les entourent. Et parfois, rendre plus accessible implique de mieux connaître et maîtrise des outils de communication comme Facebook.

Qui était présent?

14 organismes partenaires qui desservent le Kamouraska ont délégué une personne pour bénéficier de journée de formation.

Un petit aperçu du contenu :

  • Connaître les stratégies de contenu
  • Développer des stratégies d’acquisition
  • Évaluer l’impact des publications Facebook

Quelques réactions des participants :

« J’ai maintenant une meilleure compréhension du rôle de la page et de comment se démarquer afin de rejoindre notre clientèle. »

« J’ai appris beaucoup. Le formateur était un bon vulgarisateur et la formation était dynamique. »

« J’ai apprécié le volet pratique! »

« J’ai mieux compris l’analyse des statistiques et toutes les possibilités qui existent avec Facebook.»

Le sujet vous intéresse?  Communiquez avec nous : info@cosmosskamouraska.com.

Vous seriez été intéressés d’assister à cette formation?

Répondez à notre sondage, afin de tâter l’intérêt d’offrir à nouveau cette journée au printemps (merci de répondre avant le 15 janvier) : https://forms.gle/FWeUEBriUJ3WogdE6

100 ° fait un appel de projets locaux pour les organismes à but non lucratif, les écoles publiques primaires et secondaires, les CPE et milieux affiliés, les camps d’été, les municipalités, les MRC et coopératives afin de renforcer les compétences culinaires et les connaissances alimentaires des jeunes et de leurs familles.

L’appel de projets vise à soutenir le développement, l’aménagement ou la bonification d’espaces permettant d’offrir des ateliers culinaires aux familles et autres membres d’une communauté et/ou l’organisation d’activités collectives permettant la transmission de connaissances et de compétences pratiques pour outiller les participants à cuisiner avec des aliments de base, idéalement frais, locaux et saisonniers.

Les projets soutenus doivent développer le savoir-faire culinaire des participants et les inciter à intégrer des aliments locaux en menu familial ou sensibiliser les participants à l’importance de la planification, la préparation, la cuisine maison et l’achat local saisonnier comme stratégies pour s’alimenter sainement à faible coût. ET s’adjoindre de partenaires possédant l’expertise nécessaire pour mener à terme le projet et faire en sorte qu’il soit structurant.

Les projets retenus pourront bénéficier d’un soutien financier pouvant aller jusqu’à 7 000 $! Le formulaire sera disponible à compter du 15 octobre 2019 à midi jusqu’au 22 novembre 2019.

Pour plus d’informations, visiter le site https://centdegres.ca/financement/appel-de-projets/cultiver-lavenir-cuisinons-ensemble-les-aliments-dici/ ou un document de synthèse peut être téléchargé!

Si vous avez un projet en tête, n’hésitez pas à communiquer avec un ambassadeur 100° pour qu’il vous accompagne dans la demande de projets. Vous pouvez trouver un ambassadeur de la région ici : https://centdegres.ca/communaute/les-membres/

Dans la mise en œuvre du plan d’action gouvernemental en culture 2018-2023 et du plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale 2017-2023, un appel de projets a été lancé le 9 septembre 2019.

Le thème de l’appel de projets, Culture et inclusion, vise des projets culturels s’adressant à des personnes à faible revenu ou à risque d’exclusion.

Le programme est ouvert aux organismes culturels et communautaires. La subvention maximale pour chaque projet est de 20 000 $.

La période d’inscription se tiendra du lundi 9 septembre au vendredi 18 octobre 2019.  

Pour plus d’informations, vous consultez le site suivant https://www.mcc.gouv.qc.ca/index.php?id=6269 ou contactez Maryse Nicole, conseillère en développement culturel du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie – Îles de la Madeleine, par téléphone au 418 727-366 poste 324, par courriel au maryse.nicole@mcc.gouv.qc.ca.

COSMOSS Rivière-du-Loup vous invite à la conférence Favoriser la sécurité alimentaire avec des ateliers culinaires qui ont de l’impact

Où : Centre communautaire de Cacouna, 470, rue Beaulieu, Cacouna, G0L 1G0

Quand : Le 3 octobre prochain à 17 h!

Quoi :  Favoriser la sécurité alimentaire avec des ateliers culinaires qui ont de l’impact! Voilà le défi que s’est donné l’organisme « Le Dépôt centre communautaire d’alimentation de Montréal » en créant Boîte à lunch, un fabuleux programme d’éducation alimentaire voué au développement des compétences culinaires autant des enfants, des ados que de leur famille. Actuellement déployés dans 5 quartiers montréalais, ces ateliers interactifs et ludiques sortent du cadre de l’école et sont offerts également dans les camps de jour ou lieux communautaires. C’est l’approche idéale, va expliquer Beccah Frasier, coordon-natrice régionale du projet, car pour implanter de façon durable la sécurité alimentaire des familles, il importe que ce défi soit partagé par la communauté. S’appuyant sur les méthodes d’évaluation rigoureuses de l’organisme, Beccah Frasier partagera des trucs simples, faciles et éprouvés afin de créer des projets en saine alimentation et en partage des aliments adaptés aux réalités des différents milieux de vie.

Pour qui : Vous pensez déposer un projet dans le cadre du prochain appel 100°? Ou vous êtes juste intéressés par le sujet? Dans tous les cas, soyez présents à cette conférence exceptionnelle. Prix de présence, dévoilement de l’outil Manger local, c’est génial!, réseautage!

Inscription : https://centdegres.ca/conferences/favoriser-la-securite-alimentaire-avec-des-ateliers-culinaires-qui-ont-de-limpact/?fbclid=IwAR3uVB5GLXS8uS1H0Soj3yrhnMn6hMPadjOenIGKIVO_cMA_7nfS7Ue0IN0

Plusieurs activités d’entraide sociale et culturelle sont disponibles pour l’année 2019-2020 :

Les grands explorateurs

  • La Corée du Sud Mercredi le 25 septembre à 19h30
  • L’Islande Mercredi le 30 octobre à 19h30
  • Paris Mercredi le 13 novembre 2019 à 19h30
  • L’Étiopie Mercredi le 15 janvier 2019 à 19h30
  • La Taïwan Mercredi le 29 janvier 2019 à 19h30
  • La Nouvelle-Zélande Mercredi le 4 mars à 19h30
  • La Colombie Mercredi le 15 mars à 19h30
  • Le Danemark et la Normandie le 29 avril à 19h30

Diner de Noël

le 24 novembre 2019 à 11h30 à l’Hôtel Universel de Rivière-Du-Loup

Dîner à la Cabane à sucre

le 19 avril 2020 de 10h à 13h à l’Érablière Domaine du Sous Bois à St-Modeste

Dîner Spaghetti

Rivière-Du-Loup le 26 avril 2020 à la salle de l’âge d’or de 11h à 13h30.

Déjeuner Quilles

** Dates à confirmer **

Exercices mon équilibre

Commence en septembre!

Diners conférences

Isabelle Jalbert sera présente en septembre et Alexandra Martineau en mars à l’Hôtel Lévesque à Rivière du loup. Dates à confirmer.

Pour toute information ou pour confirmer votre présence à l’unes des activités, vous n’avez qu’à appeler au 418-867-5808.

Bingo

Tous les samedis soirs à l’Hôtel Universel à 19h30. C’est le financement principal pour les services offerts de la fondation : Aide pour maintien à domicile, paiement des frais de médicaments, paiement d’une partie des frais de transport et prêts d’appareils orthopédiques. Pour information, contacter Infos-Bingo au 418-862-0072.

La Traversée vous invite à une projection cinématographique mercredi le 2 octobre 2019 à 19h30 sur la bipolarité.

Suite à la journée des intervenants en mai dernier, nous avons entendu votre désir de vous informer et de connaître plus les troubles de la personnalité.
Voici de l’information sur la première édition
de ce colloque francophone
.

Cette activité d’envergure internationale invite tous professionnels, chercheurs, étudiants et gestionnaires s’intéressant aux problématiques des troubles de la personnalité limite afin de favoriser des pratiques interdisciplinaires innovantes appuyées scientifiquement.

Initiative du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale, le colloque se tiendra à Québec les 10 et 11 octobre 2019 au coût total de 100$ . Le café, les collations ainsi que le repas du midi seront fournis sur place.

Faites vite! Les places sont limitées!

Voici le lien pour vous inscrire.

Le colloque présentera des forums de discussion, des ateliers de formation et des symposiums scientifiques portant sur ses sujets :

  • L’évaluation : approche dimensionnelle, évaluation en continu, diagnostic différentiel
  • Les approches d’intervention : motivationnelle, Good Psychiatric Managment, réadaptation et intervention précoce pour les clientèles 18-25 ans
  • La gestion de la dangerosité, de la suicidalité et de la traitabilité
  • Les modèles d’organisation des services : soins en étapes, services en régions
  • Les considérations médico-légales
  • Les troubles concomitants : troubles alimentaires, toxicomanie
  • L’impact des nouvelles technologies
  • Les traumatismes interpersonnels

Pour consulter les thèmes › › cliquez ici


Conférenciers invités :

Good Psychiatric Management for Borderline Personality Disorder: Current Status, Remaining Challenges and Future Priorities.

Dr Paul Links, MD, FRCP(C) Department of Psychiatry and Behavioural Neurosciences, McMaster University, Ontario.

Trouble de la personnalité borderline et le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité

Dr Nader Perroud, MD, Département de Psychiatrie, Université de Genève, Genève.

Conférence grand public › › 9 octobre 2019  › 18 h 30 (gratuite)

Tête-à-tête sur le trouble de la personnalité

Dr Evens Villeneuve, M.D., psychiatre, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale et professeur agrégé au Département de psychiatrie et de neurosciences de la Faculté de médecine de l’Université Laval


Source : FOURWAVES
https://www.fourwav.es/view/1387/info/?fbclid=IwAR0wTxzs6kMFycXhXwD762KZoYL77g1V0fTgt7271f9FYEklZp4sVMRqmVU

Le gouvernement du Québec va investir 7 millions de dollars dans le
Programme d’aide financière aux entreprises en matière d’activités physiques (PAFEMAP). Une aide financière peut être octroyée jusqu’au maximum de 40 000$ pour soutenir les projets d’entreprise, d’organisme à but non lucratif et de coopérative de 5 à 499 salariés.

Trois volets peuvent être financés :

  • L’aménagement d’installations sportives sur le lieu de travail favorisant directement la pratique régulière d’activités physiques (limite de 40 000 $);
  • à l’achat de matériel et d’équipement à usage collectif (limite de 20 000 $);
  • à l’organisation et à la promotion d’activités physiques (limite de 20 000 $).

Le demandeur doit apporter une contribution minimale qui équivaut à 20 % du total des dépenses admissibles. Le guide des règles et des normes, le formulaire de demande et le formulaire de reddition de compte sont déjà disponibles en ligne.

Kino-QuébecL’activité physique au travail : des bienfaits pour tous offre un éclairage actualisé sur les interventions possibles en matière de promotion de la pratique régulière d’activités physiques et a influencé cette nouvelle aide financière.

D’ailleurs, Mme Isabelle Charest, Ministre déléguée de l’Éducation, a annoncé la mise en place d’une stratégie globale de promotion de la pratique régulière d’activités physiques auprès des employeurs qui va reposer sur une plateforme numérique contenant une foule d’outils visant à simplifier la mise sur pied de leur projet en fonction de leur réalité.

______________________________________________________________________________

Source : Grenier, François, 100 degrés, Soutien pour favoriser la pratique d’activités physiques en milieu de travail
https://centdegres.ca/magazine/activite-physique/soutien-pour-favoriser-la-pratique-dactivites-physiques-en-milieu-de-travail/?fbclid=IwAR2qVjJu6FmZvPR80p8j_BtZijMeVdmu69Qt5-Xz4N1m9QnkMdNmw9ytdX8

Enquête nationale sur l’agriculture urbaine

Le Laboratoire sur l’agriculture urbaine lance une vaste enquête québécoise sur la place de l’agriculture en ville et son développement.

https://sondages.biprecherche.com/SE/1/UQAM2/

Cette enquête s’inscrit dans un projet recherche soutenu par Ouranos, l’Institut national de santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux et du Fonds Vert du Gouvernement du Québec. Que vous soyez jardiniers.ères ou pas, votre opinion nous intéresse

La Charte québécoise pour une saine alimentation propose d’agir collectivement pour simplifier l’alimentation, la promouvoir de façon positive et nous assurer qu’elle est au cœur des priorités des Québécois. 

Visitez la page de la Charte pour vous procurer ces outils, voir le vidéo explicatif et joignez le mouvement en la signant! 

https://tqsa.ca/charte

Qu’est-ce que la Charte? 

La Charte québécoise pour une saine alimentation lancée le 28 mars 2019 propose les fondements pour agir collectivement, de façon concertée et cohérente envers l’alimentation. La Charte vise aussi à : 

•             Établir et décrire des principes et des valeurs communes;

•             Engager la population autour de ces valeurs; 

•             Appuyer les politiques et les initiatives déjà existantes dans les différents milieux de vie;

•             Rallier une diversité d’acteurs dans des voies d’action partagées.

En d’autres mots, la Charte propose de simplifier l’alimentation et de la promouvoir de façon positive pour nous assurer qu’elle est au cœur des priorités des Québécois. 

Pourquoi signer la Charte québécoise pour une saine alimentation?

En signant la Charte, les individus et les organisations : 

•             profitent d’une vision commune et d’une force d’impact décuplée par la cohérence du message véhiculé par tous les acteurs de l’alimentation au Québec; 

•             font partie d’un mouvement social cohérent, fondamental et essentiel pour amener des changements en matière d’alimentation chez les Québécois;

•             ont accès à des outils permettant de faire connaître la Charte, d’y adhérer et de poser des gestes concrets et cohérents avec les principes et les valeurs de la Charte.

Des outils sont d’ailleurs mis à la disposition des organisations pour faciliter l’adhésion de celles-ci à la Charte. 

La Pocatière, le 22 mars 2019 – Dans le cadre de la Semaine de l’emploi au Bas-Saint-Laurent, qui s’est tenu du 18 au 23 mars 2019, le bureau de Services Québec de La Pocatière, les organismes en employabilité du Kamouraska, ainsi que les institutions d’enseignement et leurs partenaires se sont unis pour offrir une programmation d’activités innovantes et diversifiées.

Conférences pratiques

Le lundi 18 mars en après-midi, plus de 40 employeurs de la région ont eu la chance de participer à des ateliers express pour être un employeur de choix en 2019. Ces ateliers portaient sur les thématiques suivantes : le recrutement de travailleurs étrangers à l’international, les pratiques innovantes en ressources humaines ainsi que l’importance du territoire dans une démarche de recrutement de main-d’oeuvre, la reconnaissance des acquis et des compétences des travailleurs et les bonnes pratiques pour l’embauche d’étudiants.

Rencontres dynamiques

Le 18 mars lors d’un 4 à 6, 34 employeurs et une centaine d’étudiants se sont réunis au Cégep de La Pocatière. Cet événement à caractère décontracté était une occasion unique pour les employeurs de rencontrer des étudiants dynamiques à la recherche d’un emploi ou d’un stage. Des élèves du Centre de formation professionnelle de Rivière-du-Loup, du Cégep de La Pocatière ainsi que de l’Institut de technologie agroalimentaire, campus de La Pocatière étaient présents. L’activité est sans contredit à refaire, de l’avis des employeurs et étudiants présents. « C’était une belle occasion pour faire découvrir notre entreprise; beaucoup d’étudiants sont venus me rencontrer pour en apprendre davantage sur nos opportunités de carrière », mentionne Mme Marie Eve Dionne, conseillère en santé et sécurité au travail de Kamco Construction Inc.

La population était au rendez-vous!

Le 20 mars à 19 h, une soirée sous le thème Et si j’ai encore le  cœur à l’ouvrage, organisée par le SAE Kamouraska, a eu lieu au Centre Bombardier. Visant les employeurs et les citoyens de 55 ans et plus, l’évènement a rejoint plus de 60 participants. La fiscalité et la retraite étaient entre autres abordées, suivies d’un panel pour sensibiliser les personnes qui réfléchissent à la retraite, qui sont déjà retraitées ou qui envisagent un retour sur le marché du travail. Cela a notamment permis de démystifier les impacts fiscaux réels ou non sur le revenu des travailleurs expérimentés

«Orgware», la force d’un réseau

La semaine s’est terminée avec le professeur Frédéric Laurin, de l’école de gestion de l’Université du Québec à Trois-Rivières. M. Laurin y a présenté les facteurs clés du succès d’une démarche de développement régional. Près de 50 personnes étaient présentes dont des organismes, des municipalités et des élus.

« On constate l’impact d’une mobilisation de partenaires à l’échelle du territoire, la présence des entreprises démontre l’importance qu’ils accordent aux efforts des acteurs de leur région et qu’ils sont ouverts à de l’accompagnement pour le développement de leur entreprise », mentionne Mme Hélène Marquis, directrice du bureau de Services Québec de La Pocatière.

Le comité organisateur tient à remercier les nombreux partenaires qui collaborent à l’événement :

-30-

Sources et information :
Émilie St-Pierre-Plourde
418 714-6345
emilie.st.pierre.plourde@gmail.com

Relations de presse :

Annie Lavoie, conseillère en communications & marketing
Service de communications régionales et d’attractivité
Promotion Kamouraska 418 492-1660, poste 253 communication@promotionkamouraska.com

Soutenir les jeunes ayant des troubles d’apprentissage et les troubles associés qui participent à des camps de jour, des séjours en camp de vacances ou des activités à la piscine. Cette formation a pour but d’outiller les gestionnaires de camps de jour, coordonnateurs, animateurs, moniteurs, sauveteurs et tout autre intervenant afin qu’ils soient en mesure d’utiliser des interventions efficaces et adaptées aux enfants qui présentent des besoins particuliers.Formation offerte à 5 endroits au Bas-Saint-Laurent les 3, 4 et 5 avril 2019.
Formatrice : Geneviève Boutin, orthopédagogue

Mercredi 3 avril 2019

LA POCATIÈRE, 8 h 30 à 11 h 30, Centre BombardierSalle Desjardins A600, 9e Rue

RIVIÈRE-DU-LOUP, 13 h 30 à 16 h 30, Maison de la CultureSalle Marie-Ange Jolicoeur67, rue du Rocher

https://urls-bsl.qc.ca/83/formation-soutenir-les-jeunes-ayant-des-troubles-d-apprentissage-et-les-troubles-associes-qui-participent-a-un-camp-de-jour-un-sejour-en-camp-d-ete-ou-a-des-activites-a-la-piscine/nouvelle.html?utm_source=Cyberimpact&utm_medium=email&utm_campaign=SPORT—LOISIR—PLEIN-AIR—ACTIVITE-PHYSIQUE—Mars-2019


Valorisons nos jeunes bénévoles

L’URLS du Bas-Saint-Laurent désire offrir aux jeunes adolescents impliqués dans leur milieu une reconnaissance pour leur action bénévole, leur engagement, leur motivation et leur influence positive.

Pour participer, la ou le jeune bénévole doit :

  • Être âgé(e) de 12 à 17 ans
  • Avoir accompli des activités de façon bénévole, c’est-à-dire sans avoir été rémunéré(e) pour ces activités

Avoir accompli les activités bénévoles sur une base volontaire et non dans le cadre d’un programme scolaire ou de tout autre programme

https://urls-bsl.qc.ca/82/valorisons-nos-jeunes-benevoles/nouvelle.html?utm_source=Cyberimpact&utm_medium=email&utm_campaign=SPORT—LOISIR—PLEIN-AIR—ACTIVITE-PHYSIQUE—Mars-2019

Pour plus d’information, communiquez avec madame Caroline Castonguay, conseillère en loisir à l’URLS du Bas-Saint-Laurent, au 418 723-5036, poste 222, ou par courriel à carolinecastonguay@urls-bsl.qc.ca.

Les bonnes pratiques pour l’embauche d’étudiants.

Sophie Archambault, Caroline Thibodeau et Nathalie Bélanger ont parlé de persévérance scolaire et de la conciliation études-travail. Elles ont fait le point sur la situation des étudiants du Kamouraska et ont partagé les bonnes pratiques pour l’embauche d’étudiants lors de la conférence présentée dans le cadre de la semaine de l’emploi qui se déroule du 18 au 23 mars 2019 .

Découvrez cette activité gratuite pour toute la famille!

      Mardi le 5 mars de 10h à 15h

 Club de ski de fond Bonne entente

      70 route 287, Saint-Philippe-de-Néri 

En nouveauté cette année, le Centre d’éducation des adultes souhaite démarrer un groupe afin de former des couturiers/couturières industrielles. Ainsi, en collaboration avec les Ateliers Mon-Choix, Emploi-Québec, le comité sectoriel de main-d’œuvre du textile et deux entreprises de la région du Kamouraska, nous sommes à la recherche de candidats/candidates potentiels.

Les gens sont invités à s’inscrire à l’après-midi d’information, qui aura lieu le 26 février, afin de rencontrer les employeurs. Une dizaine de candidats auront la chance d’être embauchés pendant la formation et ainsi maintenir un emploi par la suite. En plus d’obtenir un emploi, ils recevront un certificat de métier semi-spécialisé du Ministère de l’Éducation et de l’enseignement supérieur. Des exigences s’appliquent.

Pour information et inscription contacter: Mme Valérie Lepage, conseillère d’orientation et agente de développement SARCA.

Centre d’éducation des adultes de Kamouraska – Rivière-du-Loup

30, rue Delage, Rivière-du-Loup, G5R 3N8

555, rue Hudon, Saint-Pascal, G0L 3Y0

418-862-8277, poste 3616

lepagev@cskamloup.qc.ca

Saint-Pascal, le 13 février 2019–  C’est en présence de plusieurs invités que la Maison de la famille, a souligné l’ouverture imminente de sa nouvelle salle de jeux Le Chat perché,  le 23 février prochain à Saint-Pascal.

Grâce à une importante campagne de financement qui a été menée le printemps dernier, la Maison de la famille a recueilli 76 000 $ permettant ainsi de créer une nouvelle salle de jeux pour les enfants du Kamouraska. « Un projet comme celui-là, n’aurait pu voir le jour sans la contribution des acteurs du milieu et de la population », de mentionner Madame Julie Théberge, directrice de l’organisme. La Maison de la famille est donc déménagée dans de nouveaux locaux répondant mieux à ses besoins et permettant d’améliorer son offre de services et d’activités.  Elle se situe désormais au 580-A, rue Côté à Saint-Pascal.

Un lieu de rencontre

En plus d’être un lieu parfait pour les tout-petits, cette salle deviendra un espace de rencontre pour les parents qui pourront y échanger sur leur réalité, boire un café, prendre un temps d’arrêt. De plus, la salle sera mise à la disposition des gens qui aimeraient louer pour une fête d’enfants et sera ouverte pour les jeux libres à différents moments identifiés sur le site web www.mfkamouraska.com . « Cette nouvelle salle de jeux sera sans contredit un lieu de rassemblement important pour les familles de tout le Kamouraska. Cet endroit permettra aussi aux enfants, nos citoyens de demain, de développer leur créativité et de s’épanouir », de mentionner le préfet suppléant, M. Jean Dallaire.

Notons que la MRC du Kamouraska, via le Fonds de développement des territoires – Volet Amélioration des milieux de vie a contribué au projet à la hauteur de 13 000 $. Également la Ville de Saint-Pascal, COSMOSS Kamouraska, la Clinique Vétérinaire du Kamouraska, la Caisse Desjardins du centre du Kamouraska et la compagnie Normand sont les cinq principaux commanditaires de la salle de jeux Le Chat perché avec une contribution totalisant 30 000$.





Informations :

Julie Théberge, directrice générale

Maison de la famille du Kamouraska

418-492-5993 poste 102

mfkdir@videotron.ca

www.mfkamouraska.com

Invitation café-rencontre

Le jeudi 28 février 2019, de 8 h à 9 h 15, à la salle municipale de Sainte-Hélène-de-Kamouraska (531 , rue de l’Église Sud)

Pour une communauté connectée à ses ados

Nous entendons souvent dans chacun de nos milieux qu’il est difficile de rejoindre les adolescents, de connaître leurs besoins, de les intéresser aux activités, que ce soit comme participants ou comme bénévoles. Nous rêvons tous également de les voir en grand nombre à nos consultations publiques dans le cadre de l’élaboration de nos diverses politiques et planifications.
Quelles sont leurs réalités? Connaissons-nous réellement leurs besoins et attentes? Avons-nous la bonne approche? Utilisons-nous les bons moyens de communications?
Pour traiter de ce sujet, madame Andrée-Anne Jacob-Tardif, coordonnatrice au Carrefour des jeunes de La Pocatière, et messieurs Serge Binet, coordonnateur de la Maison de jeunes de Saint-Pascal (Quartier-Jeunesse 1995), ainsi que Steve Lévesque, travailleur de rue pour Tamdem-Jeunesse, partageront avec nous leurs expériences et leurs connaissances.
Discussions, échanges et réflexions à la fin de la présentation des panélistes (le comité se garde un moment à la fin pour connaître l’intérêt des participants quant au prochain thème et déterminer le lieu et la date de la prochaine rencontre).
Coût : 2 $/personne
Inscription avant le 27 février à 12 h : sadck@sadckamouraska.com
Information : 418-492-1660 poste 236

Ouvert à toute la population!

Salle de jeu intérieur à la Maison de la Famille du Kamouraska

C’est avec plaisir et fierté que nous vous convions à 2 événements organisés par la Maison de la famille.

Comme vous le savez, depuis plusieurs mois, la Maison de la famille du Kamouraska travail ardemment sur un projet de salle de jeu intérieure offrant un espace où les enfants pourront jouer librement et dépenser leur énergie. Un endroit conçu pour stimuler le développement moteur des enfants, leur créativité et leur sens du partage. Une salle de jeu intérieure, colorée, amusante et créative. Nous souhaitons également que ce lieu devienne un espace de rencontre pour les parents où ils pourront échanger, boire un café et prendre un temps d’arrêt pendant que les enfants s’amusent.  Après plusieurs mois de travail, la salle de jeux offerte aux familles du Kamouraska procèdera à son ouverture le 23 février prochain. 

C’est dans cette optique que nous souhaitons vous inviter dans un premier temps à la conférence de presse qui aura lieu le 13 février à 14h00 à la salle de jeux de la Maison de la famille située au 580-A rue Côté, pour une présentation détaillée du projet.

Dans un deuxième temps, nous lancerons l’ouverture officielle de ce nouveau service le 23 février de 10h00 à 12h00.  Cet événement dédié aux nombreuses familles du Kamouraska ainsi qu’aux partenaires, ce veut un moment festif afin de souligner l’ouverture tant attendue de la salle de jeux.

Ce serait un plaisir pour nous de vous accueillir à l’un de ces événements ou pourquoi pas, aux deux.

Cordialement, 

Julie Théberge, directrice générale de la Maison de la Famille du Kamouraska

Remplacement de congé de maternité
34 heures/semaine (1 an avec possibilité de permanence)

DESCRIPTION DU POSTE:
L’intervenant en santé mentale travaille en relation d’aide auprès des personnes qui vivent des difficultés en santé mentale. ll aura à animer des groupes d’entraide et des ateliers éducatifs.
RÉMUNÉRATION ET AUTRES BÉNÉFICES:

  • Salaire : 15,005/heure
  • Frais de déplacement et de représentation
  • Assurance collective
  • Douze (12) congés sociaux et deux (2) congés mobiles
  • Programme d’aide aux employés
  • Conciliation travail-famille
  • Hausse salariale annuelle
    PROFIT RECHERCHÉ :
    Une personne détenant une formation collégiale en matière d’intervention (travail social, éducation spécialisée)
    Certificat en santé mentale. Atout : expérience ou formation dans un domaine en lien avec l’emploi.
    Avoir des connaissances en informatique.

PROFIL RECHERCHÉ :
Une personne détenant une formation collégiale en matière d’intervention (travail social, éducation spécialisée)
Certificat en santé mentale. Atout : expérience ou formation dans un domaine en lien avec l’emploi.
Avoir des connaissances en informatique.

Si ce poste vous intéresse, faites parvenir votre curriculum vitae à
La Traversée
Éliane D’Anjou, directrice générale
1202, 4″ avenue Painchaud
La Pocatière (Québec), GOR 120
direction.latraversee@videotron.ca
Télécopieur : 418-371-0596

DÉBUT DE L’EMPLOI: dès l’embauche


PourRallier.com

Il existe maintenant une toute nouvelle ressource pour vous aider. Le site PourRallier.com sera lancé officiellement à la fin du printemps 2019, mais une version temporaire est déjà en ligne. Vous y trouverez les premiers éléments pour Planifier votre démarche, préciser vos objectifs et déterminer qui vous souhaitez rallier, à quoi et pourquoi. 

Pour une première année, COSMOSS Témiscouata organise le Salon des besoins particuliers qui aura lieu le 23 février prochain à l’École secondaire de Cabano. Cet événement a pour but de faire découvrir les services offerts aux enfants et à leurs parents. Deux conférences sont prévues lors de cette journée en plus de la présence d’une vingtaine d’exposants qui seront sur place pour présenter leurs services.

Saint-Pascal, le 21 janvier 2019 – La MRC de Kamouraska invite les Comités de développement des municipalités, les organismes sans but lucratif et les Coopératives non financières du milieu, à déposer des projets structurants, dans le cadre du programme « Fonds de développement des territoires-Volet amélioration des milieux de vie » (FDT). Une enveloppe de 134 265 $, sera allouée en 2019-2020, pour la levée de projets qui seront en accord avec la politique, en plus de recevoir l’aide technique et l’accompagnement des professionnels du département de développement territorial de la MRC pour la réalisation des projets.

Ce Fonds permet aussi au milieu de réaliser des projets, notamment dans les champs d’intervention de la démographie et vieillissement de la population, de l’attractivité du territoire, de la culture, du social et de l’environnement. « Ce fonds vise le développement dynamique de nos milieux. Ces projets devront toucher au moins une priorité de la Politique dont, par exemple, le développement de projets des saines habitudes de vie, de la mise en valeur des potentiels du territoire, de la consolidation des infrastructures récréatives, de plein air et des équipements sportifs. Finalement, nous voulons des projets qui répondront aux besoins de la population », de mentionner M. Yvon Soucy, préfet.

L’aide financière prend la forme d’une contribution non remboursable et peut atteindre jusqu’à 8 000 $ au niveau local et jusqu’à 20 000 $ pour les projets régionaux. Les projets les plus méritants seront retenus. Le 8 mars 2018 est la date limite pour le dépôt des projets.

Tous les documents nécessaires au dépôt de projets sont disponibles au www.mrckamouraska.com, sous l’onglet Documentation; Fonds de développement des territoires (FDT).

Pour obtenir de l’information sur les critères d’admissibilité ou pour recevoir un formulaire de dépôt,  communiquer avec madame Thérèse Brodeur, conseillère en développement rural à la MRC de Kamouraska, au 418-492-1660, poste 237ou à tbrodeur@mrckamouraska.com.

Rivière-Ouelle, le 13 décembre 2018 — Depuis septembre dernier monsieur Jean-Denis Guignard ainsi que les administrateurs du conseil d’administration, les employés et les bénévoles préparent la réouverture du Camp Canawish pour l’été 2019. Des nouveautés attendent les futurs campeurs et une campagne de financement est lancée pour aider à la relance. Un site portera également le nom de l’abbé Odilon-Hudon, fondateur du camp.

Le travail débuté par l’équipe se poursuivra ce printemps afin d’améliorer le bien-être des campeurs et des employés. « Ce service à l’égard des plus démunis est essentiel pour notre communauté et pour l’ensemble du Kamouraska. Le groupe dirigé par Jean-Denis Guignard déploie toutes ses énergies pour poursuivre l’œuvre de l’Abbé Odilon Hudon. La Municipalité est entièrement derrière l’équipe du Camp Canawish afin d’assurer sa relance en 2019 », de mentionner le maire de Rivière-Ouelle, M. Louis-Georges Simard.

Nouveautés et collaborations avec le milieu

À la suite de consultations, l’organisme choisi de donner une nouvelle vocation à la chapelle du camp qui deviendra une salle d’apaisement et de stimulation multisensorielle (approche Snoezeland) pour les campeurs ayant entre autres, une déficience intellectuelle. De plus, des services en zoothérapie seront offerts pour ces mêmes campeurs grâce à la collaboration de l’organisme La Traversée.

« De nouvelles collaborations sont nées de notre ouverture à la communauté et à ses organismes offrant des services à des personnes ayant des besoins particuliers du Kamouraska», de déclarer Jean-Denis Guignard, président et directeur général du Camp Canawish. Ainsi, un nouveau service de camp de jour ou avec nuitées sera offert à des organismes tels que La Traversée, Tandem-jeunesse, l’Association pocatoise de personnes handicapées, le carrefour jeunesse-emploi et Projektion 16-35. À propos du carrefour jeunesse-emploi et Projektion 16-35, les jeunes pourront, entre autres, vivre des activités d’engagement communautaire et bien d’autres.

Le CÉGEP de La Pocatière et la direction des programmes de la déficience intellectuelle (DI), du trouble du spectre de l’autisme (TSA) et de la déficience physique (DP) du CISSS du Bas-St-Laurent collaborent aussi au développement des services. Avec eux, un projet pilote d’une durée d’environ deux semaines à l’été, sera mis sur pied. Il aura pour thème le théâtre, les arts et la culture comme médium de développement personnel. Concernant le projet de développement du volet théâtral au sein du camp, l’actrice Caroline Dardenne connue pour son rôle de Jessica dans le téléroman L’Auberge du chien noir, collaborera en tant que professionnelle de cet art et enseignante en milieu communautaire. Des ressources du milieu seront sollicitées pour soutenir le camp.

Reconnaissance d’un bâtisseur

Suite à la recommandation des membres du conseil d’administration du Camp Canawish formulée à l’endroit de l’évêché de Sainte-Anne-de-La-Pocatière et après une consultation auprès des membres de la famille, le site Monseigneur Lévesque du Camp Canawish sera renommé à partir de la relance de 2019, le site Odilon-Hudon en hommage aux 45 ans d’implication à titre de bâtisseur et de président directeur général de celui-ci. Cela sera officialisé au cours d’une cérémonie lors de la réouverture du Camp Canawish.

Campagne de financement

Afin de répondre aux besoins financiers du camp, une première campagne de financement est lancée; Ensemble pour Canawish 2019. Les responsables sont Jean-Denis Guignard, PDG ainsi que Carolyne Thériault CPA auditrice, CA et associée chez Mallette du Kamouraska, et également une ancienne monitrice du camp. Cette campagne s’adresse à l’ensemble de la population ainsi qu’aux entreprises et autres organisations. Elle vise l’obtention d’un montant de 50 000 $ d’ici le 30 juin 2019. L’argent servira essentiellement au redémarrage du camp. Pour les dons en ligne Facebook : camp canawish et le https://www.campcanawish.com/

 

Depuis le début de décembre, Ateliers Mon-Choix accueille madame Johanny Lavoie-Dion, originaire de St-Arsène, près de Rivière-du-Loup, et résidente de Saint-Pascal depuis un an. L’ajout de cette nouvelle ressource vise à développer un plateau de travail en couture.

Madame Lavoie-Dion possède un DEC en Design de mode et un baccalauréat en art visuel et médiatique. Elle cumule de nombreuses productions de costumes de théâtre et de troupes de danse. Forte de son expérience de professeur au Cégep de Limoilou en enseignement de techniques de peinture, elle accompagnera sept élèves de l’école secondaire Chanoine-Beaudet qui feront l’apprentissage de techniques liées à cet atelier. Pendant quatre semaines, les jeunes se familiariseront avec le métier en travaillant sur différents projets de confection : sacs à pain et pour bouteille de vin, coussins, cache cou et bien d’autre articles.

En plus de la conception et de la supervision des projets, la nouvelle intervenante de l’équipe Ateliers Mon-Choix précise son rôle, « Mon objectif est de rendre les élèves autonomes en travaux de couture, en favorisant le savoir-faire et la compréhension de quelconque réalisation étape par étape. Je souhaite qu’ils soient inspirés par le métier et j’espère les aider à développer leur concentration, leur dextérité, leur minutie et la logique de travail permettant d’atteindre les objectifs fixés.»

Puisque la mission de l’entreprise d’économie sociale fonde ses opérations sur la protection de l’environnement en donnant une deuxième vie à des matières, les tissus utilisés proviennent principalement du CFER des Premières Seigneuries de Beauport qui récupère des vêtements usagés. À la fin de projet pilote, les articles produits seront mis en vente. La continuité de ce projet est souhaitée. Aussi, une formation en couture industriel figure dans les plans de l’organisation afin d’optimiser le placement de personnel en entreprise.

Les principaux secteurs d’activités des Ateliers Mon-Choix sont la cueillette et le déchiquetage de papier commercial, confidentiel, des ateliers de sérigraphie et de broderie sur différents articles, le recyclage et la mise en vente de pinces-notes récupérées. L’organisme est toujours à la recherche de nouvelles opportunités d’affaires afin d’élargir et de diversifier les formations, de même que les sources de revenus.

Il est possible de joindre Ateliers Mon-Choix par téléphone au 418-308-1088, ou via; ateliersmon-choix@videotron.ca

Une grande marche pour les tout-petits le 24 novembre, à La Pocatière

Du 18 au 24 novembre 2018, la Grande semaine des tout-petits est l’occasion de communiquer et de susciter le dialogue autour du développement des tout-petits, de mettre en lumière des initiatives locales et régionales qui soutiennent la petite enfance et de mobiliser l’ensemble de la société. Plusieurs activités et événements se déroulent partout au Québec tout au long de la semaine.

Au CPE La Farandole, l’équipe a décidé de frapper un grand coup en mobilisant toute la communauté dans le cadre d’une marche, le samedi 24 novembre prochain. Pour l’occasion, toutes les familles des enfants fréquentant le CPE La Farandole, mais également celles dont les enfants ne le fréquentent pas sont invitées à participer. Le départ se fera à 9 h du CPE, situé sur la 3e Rue Fraser à La Pocatière. « C’est un événement familial qui veut rappeler que le CPE joue un rôle important dans le développement de nos enfants et de notre communauté », d’expliquer Dominique Dupéré, directrice adjointe du CPE La Farandole. (Source: Le Placoteux)

Plusieurs autres activités se dérouleront au Bas-Saint-Laurent. Consultez la page de la grande semaine des tout-petits:

http://grandesemaine.com/je-participe/liste-des-activites/ 

À propos de Tous pour les tout-petits

Tous pour les tout-petits, c’est un ralliement pour la petite enfance issu d’une collaboration de partenaires engagés. Ces organisations ont un objectif commun qui les rassemble et les inspire : faire de la petite enfance une priorité de société au Québec.

Les tout-petits du Québec sont les adultes de demain. Ne devraient-ils pas, eux-aussi, bénéficier d’une attention toute particulière de la part de la société? Il est important d’agir collectivement, et ce, dès la conception, afin d’offrir les meilleurs conditions possibles pour que chacun des tout-petits puisse se réaliser pleinement tout au long de son parcours. En agissant tôt, nous les aidons à développer leur plein potentiel et à devenir des adultes accomplis et engagés. En donnant les mêmes chances à chacun de nos tout-petits, nous développons une société plus solidaire, épanouie, éduquée et prospère.

Suite au départ de madame Julie Couvrette, qui a quitté pour occuper des fonctions à proximité de sa résidence dans le secteur de Rivière-du-Loup, les Ateliers Mon-Choix accueillent une nouvelle intervenante, madame Johanne Hudon, originaire et résidente de Saint-Pascal.

L’accompagnatrice soutiendra, les personnes ayant des difficultés diverses, dans ce milieu d’apprentissage qui, par des ateliers de travail, leur permettent de développer leurs habiletés sociales et professionnelles. Le tout dans le but de mieux les outiller et de préparer leur intégration éventuelle sur le marché du travail.

Madame Hudon possède un DEC en Éducation spécialisée et un BACC composé de trois certificats ; santé mentale, animation et art visuel. Elle cumule plusieurs expériences spécialisées à plusieurs niveaux du milieu scolaire; de la petite enfance jusqu’aux jeunes adultes. Depuis 12 ans, elle a exercé ses habiletés au sein de Tandem Jeunesse comme intervenante à l’hébergement.

Inspiré par la mission de l’entreprise d’économie sociale qui fonde ses opérations sur la protection de l’environnement en donnant une deuxième vie à des matières, la nouvelle venue valorise le rôle et l’importance des Ateliers Mon-Choix : ‘’Comme le dit si bien Claudel Pariseau, notre directeur général ; ici on récupère des humains ! (En offrant une deuxième et troisième chance aux individus). Grâce au travail conjoint avec des partenaires, je compte m’investir en offrant aux participants un accueil inconditionnel, ma disponibilité, mon écoute et mon expertise afin que chacun soit motivé à exploiter entièrement ses capacités et son potentiel dans le but d’être fier de soi et de prendre la place qui lui reviens dans la société et au travail’’, de déclarer madame Hudon. Parmi ses objectifs, celle-ci compte établir de nouveaux réseaux de partenariats, par exemple avec le Cercle des fermières, d’autres associations ou avec des entreprises.

Les principaux secteurs d’activités des Ateliers Mon-Choix sont la cueillette et le déchiquetage de papier commercial, confidentiel, des ateliers de sérigraphie et de broderie sur différents articles, le recyclage et la mise en vente de pinces-notes récupérées. L’organisme est toujours à la recherche de nouvelles opportunités d’affaires afin d’élargir et de diversifier les formations, de même que les sources de revenus.

Il est possible de joindre madame Johanne Hudon par téléphone au 418-308-1088, ou via; intervenanteatmc@videotron.ca

 

L’équipe de Projektion 16-35 travaille dans de nouveaux locaux à Saint-Pascal et La Pocatière. À l’été 2018, l’organisme a procédé à des changements en vue d’offrir encore plus de services à tous les jeunes du Kamouraska.

À La Pocatière, les bureaux situés au 202, 4e Avenue ont été agrandis, afin de permettre la réalisation d’activités telles que des ateliers culinaires et de créations artistiques, ainsi que des animations de groupes. Auparavant, de telles activités ne pouvaient être réalisées considérant l’espace dont disposait l’organisme.

Deux bureaux, deux changements

Projektion 16-35 dispose toujours de bureaux à Saint-Pascal, mais a déménagé au 2e étage du même édifice pour occuper les anciens locaux de la Maison de la famille du Kamouraska (580C, rue Côté). L’échange est bénéfique pour les deux parties puisque l’organisme cherchait un espace plus grand et que Projektion16-35 souhaitait diminuer la taille de ses locaux.

« Cet échange aura permis à la Maison de la famille de réaliser son projet de salle de jeux  « Le chat perché », et nous de donner des services identiques sur tout le territoire du Kamouraska », de dire Mme Édith Samson, directrice générale de Projektion 16-35.

À propos de Projektion 16-35

Rappelons que Projektion 16-35 a pour mission de permettre aux jeunes adultes 16-35 ans du Kamouraska de se réaliser sur les plans personnel, social et professionnel en les accompagnant dans leurs démarches. Pour plus d’information sur les services offerts, il suffit d’appeler au 418 492-9127 ou de consulter le www.projektion16-35.ca .

Le Centre Prévention du Suicide du KRTB a été sélectionné parmi tous les organismes inscrits au concours philanthropique de iA Groupe financier Que feriez-vous de plus avec 125 000 $?

Il est un des 10 finalistes!

L’organisme qui aura obtenu le plus de votes recevra un don de 125 000 $, tandis que le deuxième et le troisième recevront un don de 50 000 $. Les sept autres organismes, quant à eux, recevront un don de 10 000 $.

Maintenant, c’est à vous de jouer! Nous vous invitons à les encourager en allant voter pour leur projet « Travailleur de rang »:
https://concours-dons.ia.ca/

N’oubliez pas de partager à un maximum de monde pour qu’ils puissent obtenir le plus grand nombre de votes!!

De Facto, un projet du RSEQ (Réseau du sport étudiant du Québec) lance sa campagne annuelle de sensibilisation sur l’industrie du tabac auprès des jeunes québécois. Cette année, la campagne se développe autour de l’idée où la dépendance à la cigarette se traduit par la relation toxique entretenue avec elle. Le message ayant pour but de faire comprendre aux jeunes que la dépendance à la nicotine rend également les consommateurs dépendants à 7 000 substances chimiques présentes dans les produits du tabac. Le mandat étant de faire réaliser aux jeunes consommateurs que l’industrie du tabac fait des milliards de profits en assumant que les jeunes tombent en amour avec la cigarette.

 

Déployée à la télévision, sur le web, en affichage et dans les établissements d’enseignement de la province, la campagne De Facto s’adresse principalement aux jeunes adultes de 17 à 25 ans afin de mettre en lumière la visée lucrative de l’industrie du tabac au profit de leur santé.

De Facto rappelle son engagement à dénoncer les tactiques de séduction de l’industrie du tabac pour éviter que de nouveaux jeunes soient exposés aux pratiques marketing entourant la commercialisation de leurs produits.

« Avec cette campagne, nous voulons faire appel à l’intelligence et au sens critique des jeunes en mettant en lumière la vérité sur la consommation des produits du tabac. Elle se veut également un rappel que l’industrie du tabac continue de rejeter la responsabilité de la consommation de ses produits sur les fumeurs, alors que leur caractère addictif laisse peu de place à la notion de choix, notamment chez les jeunes », affirme Gustave Roel, Président-directeur général du RSEQ.

Fillactive est à la recherche de femmes dynamiques et passionnées ayant, comme vous, le souhait d’inspirer les filles à bouger au quotidien. Certaines de vos amies sont passionnées par le plein air, le rugby, le ultimate frisbee, la natation, le yoga, la zumba, ou autres? Encouragez-les à visiter le site de Fillactive et à soumettre leur candidature dès maintenant!

https://www.fillactive.ca/s-impliquer/ambassadrices

Par le biais de son appel de projets « Ma cour, mes amis, mon école », l’initiative 100° et le Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) sont heureux de remettre 42 100 $ à dix écoles du Bas-Saint-Laurent pour la bonification et l’amélioration de leur cour d’école. Considérant que les élèves passent entre 50 et 70 % de leurs temps à l’école en position assise, les périodes dans la cour d’école sont vitales à leur développement et à l’apprentissage d’un mode de vie sain et actif.

Le MEES est partenaire de cet appel de projets pour le soutien à la réalisation ou la bonification de projets visant à accroître l’accessibilité au matériel de jeu, et ce, en toute saison. L’appel de projets « Ma cour, mes amis, mon école », lancé en avril dernier, visait à aider les écoles primaires et secondaires à mettre en place des projets favorisant le plaisir de bouger dehors. Répondant aux critères du comité de sélection, les dix projets de la région favorisant le jeu libre et actif, la pratique d’activités physiques et sportives à l’année de même que l’accessibilité à du matériel de jeu ont reçu jusqu’à 5 000 $ de financement.

« Selon un récent sondage de 100°, les parents d’enfants fréquentant une école primaire souhaitait un meilleur aménagement physique dans la cour d’école pour favoriser les jeux extérieurs. L’appel de projets Ma cour, mes amis, mon école permettra notamment aux écoles de voir leur projet de création de zone propre aux jeux extérieurs se réaliser », affirme Mélanie Tremblay, ambassadrice de la communauté 100° au Bas-Saint-Laurent, dont le rôle consiste à promouvoir l’engagement et à soutenir ceux qui veulent créer de nouveaux projets avec 100°.

2 projets du Kamouraska ont été retenus dans le cadre de cet appel de projet:

Du sable plein les poches, École Saint-Philippe, Saint-Philippe-de-Néri

L’école primaire Saint-Philippe a entamé, au mois de juin dernier, l’aménagement d’un grand carré de sable dans sa cour afin de combler l’espace laissé vacant par l’absence de la neige. Ce carré de sable permettrait notamment aux élèves de profiter d’un nouvel espace de jeux, et ce, à l’automne ainsi qu’au printemps, en plus de répondre au besoin de la communauté. Une architecte paysagiste a d’ailleurs été consultée afin de nous assurer de la mise en valeur du carré de sable ainsi que de la conformité de ce dernier quant aux normes de composition et d’aménagement de la cour.

VertGola : Espace créatif, École Sacré-Cœur, La Pocatière

L’école Sacré-Cœur amorcera la réalisation d’un vaste projet d’aménagement de la cour. L’objectif de cette initiative sera principalement d’aménager un espace unique où la notion de solidarité, de respect et de partage émergera et apportera des changements importants chez nos jeunes. Ce sera un endroit privilégié où les enfants pourront échanger, créer et être actifs. La notion du jeu libre sera mise de l’avant et les utilisateurs de ce lieu exclusif de la cour d’école n’auront d’autres choix que de laisser libre cours à leur imagination. Concrètement, l’aménagement des lieux comprendra entre autres : une pergola, un chemin de pas en rondins de bois, un immense tableau noir à graffitis (craies), un miroir non cassant ou déformant, un Jenga géant, des blocs Lego géants en mousse, etc.

 

Avec cet appel de projets, 100º, en partenariat avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), souhaite apporter son soutien à des projets de création ou de bonification de jardins pédagogiques. L’objectif poursuivi est de favoriser l’apprentissage et l’expérimentation, sur le terrain, de notions en agriculture afin de sensibiliser les jeunes et les moins jeunes à la valeur des aliments et de les aider à développer les compétences nécessaires pour qu’ils deviennent des consommateurs capables de faire des choix alimentaires responsables et éclairés.

Les projets retenus pourront bénéficier d’un soutien financier jusqu’à la hauteur de 15 000 $.

Pour plus de renseignement, Consultez ce document PDF

 

Plusieurs activités seront offertes cet automne au Kamouraska!

S’il-vous-plaît bien vouloir partager dans vos réseaux respectifs la publicité de la formation Agir en sentinelle pour la prévention du suicide qui aura lieu à La Pocatière.  Cette formation est offerte gratuitement à toutes personnes majeures qui par son travail, ses implications, son bénévolat est susceptibles de rencontrer des gens vulnérables au suicide.

Pour des raisons culturelles, démographiques et économiques, nous souhaitons que des personnes immigrantes choisissent notre région pour s’y établir durablement. Afin de bien les accueillir et de répondre adéquatement à leurs besoins tout au long des étapes de leur vie qui les mèneront à s’enraciner, il est important d’améliorer nos compétences interculturelles.

Vous êtes donc cordialement invité à participer à une formation sur les relations interculturelles. Cette formation vous propose de mieux comprendre le vécu des personnes immigrantes qui s’installent dans nos communautés, afin de savoir quels gestes poser, concrètement, pour faire sentir à celui qui arrive qu’il est ici, chez lui.

La formatrice : Annie Demers Caron est professeure d’anthropologie au collégial et formatrice en relations interculturelles. Elle a accompagné des communautés rurales du Mexique et d’Haïti dans des projets de mobilisation citoyenne et a travaillé auprès des réfugiés syriens en Turquie et en Grèce. Au Québec, Annie collabore à divers projets en faveur du dialogue interculturel et participe au parrainage privé de jeunes réfugiés afin qu’ils poursuivent leurs études collégiales au Québec. Ces expériences variées lui confèrent le regard global et critique nécessaire pour accompagner des communautés dans leurs démarches en lien avec la régionalisation de l’immigration.

La formation : Organisée dans le cadre de la Semaine québécoise des relations interculturelles, elle est destinée aux intervenants du milieu communautaire kamouraskois, aux agents de développement et aux élus. D’une durée d’environ 2h, elle vous permettra de saisir le vécu des personnes immigrantes dans leur intégration à leur communauté d’accueil, et de développer notre boîte à outils de gestes concrets afin de favoriser des relations interculturelles harmonieuses dans notre communauté.

Date et lieu : La formation vous est proposée gratuitement le 7 novembre 2018 à 13h30, dans la salle du conseil de l’Édifice Claude-Béchard, 235 rue Rochette, à Saint-Pascal.

Merci de confirmer votre présence au plus tard le 29 octobre 2018 auprès de Doris Rivard, à l’adresse suivante : drivard@mrckamouraska.com

Bienvenue à l’ensemble des intervenants de votre organisme!

La 3e rencontre régionale Villes et Villages en santé du Bas-Saint-Laurentse tiendra le 25 octobre 2018, de 8h30 à 14h, à la Maison de la Culture de Rivière-du-Loup et vous y êtes chaleureusement conviés.

Cette journée sera l’occasion d’échanger autour de la question cruciale de l’isolement social de nos populations et le mieux vivre-ensemble.

Pour vous inscrire, il vous suffit de cliquer sur le lien ci-joint.

Le 25 octobre prochain, le Réseau québécois des Villes et Villages en santé tiendra, à Rivière-du-Loup, une rencontre régionale visant à échanger sur l’isolement social de nos populations. Nous espérons que vous serez nombreux à participer à cet événement. Réservez dès maintenant cette date à votre agenda !

Pour égayer notre journée et pour outiller les participants qui assisteront à cette belle journée, nous sommes à la recherche de projets locaux ou régionaux qui font la différence dans vos milieux. Une perle de projet, un coup de cœur significatif qui fait la différence auprès des personnes vivant de l’isolement au quotidien.

Dans nos communautés, des projets sont souvent développés afin d’aider la collectivité à briser l’isolement social des personnes. Dans la plupart des cas, la création de ces actions font partie du quotidien. Elles semblent tellement naturelles à mettre de l’avant que parfois, on hésite à les considérer comme des coups de cœur, des symboles concrets qui font toute la différence ! C’est de ce type de projets que nous aimerions entendre parler lors de cette Journée régionale.

Vous êtes une municipalité, un organisme communautaire ou des citoyens engagés dans votre communauté ? Vous avez mis en place ou connaissez des projets intéressants pouvant aider votre milieu à contrer l’isolement social des personnes ?

Il n’y a pas de petit projet. Toutes les initiatives comptent et méritent d’être entendues. Ces actions mises en place permettront d’influencer d’autres communautés. Tous ensemble, nous pourrons veillez sur nos camarades et ainsi, à notre échelle, briser l’isolement social de nos populations.

Vous souhaitez nous faire part de votre projet ? Il vous suffit de remplir le court formulaire joint et de nous le retourner via le courriel indiqué. Vous avez jusqu’au 24 août, 12 h pour le faire. Télécharger le formulaire ici.

Lors de cette journée, les participants seront invités à voter pour leur Coup de cœur.

 

Le comité organisateur:
Sylvie Vignet, mairesse• Ville de Rivière-du-Loup
Annie Veillette, conseillère en développement rural • MRC de la Matanie
Chloé Dodinot, directrice générale • Réseau québécois des Villes et Villages en santé
Marie-Ève Paradis, agente de développement • Municipalité de Mont-Carmel
Claire Bilocq, organisatrice communautaire • CISSS Bas-Saint-Laurent

Voici une courte vidéo provenant du Réseau Québécois de Développement Social. Bon visionnement!

La Maison de la Famille souhaite créer un espace pour les familles de tout le Kamouraska.

Ce projet aura comme mission d’offrir un environnement sain pour les enfants de 0 à 5 ans où ils pourront jouer librement et dépenser leur énergie. Cet endroit sera conçu pour stimuler le développement moteur des enfants, leur créativité et leur sens du partage.

Une véritable salle de jeux, colorée, amusante et créative pour notre communauté!

Nous souhaitons également que ce lieu devienne un espace de rencontre pour les parents où ils pourront échanger, boire un café et prendre un temps d’arrêt pendant que les enfants s’amusent.

Pour plus de renseignements, consultez la page suivante:  https://fr.ulule.com/le-chat-perche/

Saint-Pascal, le 2 mai 2018 – Le 28 avril dernier se déroulait la 7e édition de l’activité Moi et mon enfant face à la persévérance scolaire à l’École secondaire Chanoine-Beaudet de Saint-Pascal. Plus de soixante-dix personnes étaient réunies pour cette journée de formation inspirante, pour le plus grand bénéfice de leurs enfants.

Dre Nadia Gagnier, psychologue de l’émission télévisée Dre Nadia, a lancé la journée d’activité en abordant le pouvoir d’action des parents face à la persévérance scolaire de leurs enfants. Cette conférence d’ouverture a permis aux parents d’obtenir des conseils et des outils afin d’encourager la persévérance scolaire chez les jeunes et faciliter les périodes de devoirs et leçons. En après-midi, les parents devaient choisir parmi trois ateliers, animés respectivement par monsieur René Racine psychologue,  madame Karine Soucy, enseignante en techniques d’éducation à l’enfance au Cégep de Rivière-du-Loup et Dre Nadia Gagnier. Les ateliers portaient sur le développement d’habiletés parentales, notamment par la règlementation des technologies, la communication parent-enfant, la gestion des émotions, ainsi que l’éducation positive et bienveillante. Le mot de clôture de la journée a été fait par Madame Édith Samson, présidente de la Commission scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup, en remerciant tout d’abord les parents pour leur participation à cette journée et en soulignant l’importance de travailler ensemble, le milieu scolaire et le milieu familial, face à la persévérance de leur enfant.

Les personnes qui souhaiteraient être informées des prochaines activités liées à la persévérance scolaire sont invitées à aimer la page Facebook Persévérance scolaire et à s’inscrire au Bulletin COSMOSS (https://cosmosskamouraska.com/bulletincosmoss/).

Initiative de Projektion 16-35, l’activité a été rendue possible grâce à la collaboration et la participation financière de la Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup, du Centre intégré de santé et services sociaux du Bas-Saint-Laurent, de COSMOSS Kamouraska, de Quartier-Jeunesse 1995, du Centre de la Petite enfance Pitatou, de Moisson Kamouraska et de nombreux bénévoles.

Saint-Pascal, le 20 mars 2018 – Dans le cadre de la Semaine de l’emploi au Kamouraska, qui se tenait du 19 au 23 mars 2018, les Ateliers Mon-Choix ont tenu une activité portes ouvertes afin de faire découvrir leur organisme d’aide à l’emploi et leurs nouvelles installations situées au 425, rue Patry à Saint-Pascal. Près d’une cinquantaine de personnes des milieux communautaires, institutionnels et municipaux étaient réunies pour une activité 4 à 6 des plus conviviales. Une visite des plateaux d’expérimentation du travail et des échanges portant sur l’employabilité ont ponctué l’événement.

 

Spécialisés dans le déchiquetage de papier confidentiel, la sérigraphie, la broderie et la couture, les plateaux de travail sont nés du désir de créer un contexte de travail réel pour des personnes ayant des besoins d’intégration socioprofessionnelle. Ainsi, les Ateliers Mon-Choix permettent à des participants de tous âges de développer des attitudes et des compétences exigées sur le marché du travail. « Ils pourraient également permettre à des candidats non retenus par des employeurs de se perfectionner et accroître leurs habiletés professionnelles. Nous sommes d’ailleurs très intéressés à travailler avec les entreprises de la région, » de dire madame Suzanne Raymond, présidente du Conseil d’administration des Ateliers Mon-Choix.

 

« Le marché du travail fait face à des défis de rareté de main-d’œuvre, liés, entre autres, à l’évolution démographique et la situation économique favorable. Dans ce contexte, notre région doit notamment diriger ses efforts vers la mobilisation du plus grand nombre de personnes possible, » a mentionné madame Hélène Marquis, directrice du bureau de Services Québec de La Pocatière. À cet effet, COSMOSS Kamouraska (Communauté Ouverte et Solidaire pour un Monde Outillé, Scolarisé et en Santé) vient d’embaucher une nouvelle chargée de projet, madame Marie Eve Dionne, afin d’accompagner les employeurs dans le changement de pratiques pour faciliter l’intégration de ces travailleurs.

 

L’activité a été rendue possible grâce à la participation financière du bureau de Services Québec de La Pocatière et la collaboration des partenaires de la Semaine de l’emploi au Kamouraska : la Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup, Projektion 16-35, le SAE Kamouraska, la Société d’aide au développement de la collectivité du Kamouraska (SADC), le Cégep de La Pocatière, le Développement économique de La Pocatière, la Ville de Saint-Pascal, la MRC de Kamouraska, Promotion Kamouraska et COSMOSS Kamouraska.

Crédit photo: Guy Lavoie, Commission Scolaire Kamouraska – Rivière-du-Loup

L’Équipe de surveillance de la Direction de la santé publique est heureuse de vous présenter la mise à jour hiver 2018 des fiches sociosanitaires et régionale dans lesquelles diverses informations risquent de vous intéresser. Vous trouverez la fiche régionale du Bas-Saint-Laurent et son guide d’utilisation en cliquant sur le lien suivant: Fiche régionale du Bas-Saint-Laurent

Et vous trouverez les 8 fiches sociosanitaires par MRC à l’adresse suivante :
Fiches sociosanitaires

Dans la fiche régionale et les fiches sociosanitaires, vous trouverez de l’information concernant l’état de santé de la population et ses déterminants :

Données démographiques et socioéconomiques

  • Démographie
  • Scolarité et revenu / Déterminants de l’état de santé
  • Famille
  • Immigration et langue

Population générale

  • État de santé globale
  • Habitudes de vie et comportements
  • Problèmes de santé physique

Maladies chroniques

  • Santé mentale et dépendances
  • Mortalité globale
  • Hospitalisation et mortalité (moins de 75 ans)

Enfance et jeunesse

  • Caractéristiques des mères et des tout-petits
  • Santé mentale et dépendances à l’adolescence
  • Protection de la jeunesse
  • Mortalité

 

Le CISSS du BSL souhaite connaitre aussi votre opinion sur les fiches et demande aux utilisateurs des fiches de prendre quelques minutes pour répondre à ce sondage: https://fr.surveymonkey.com/r/fichessocio

La 4e édition du Passeport Kamouraska est maintenant lancée!

Consultez le calendrier des activités, aimez notre page Facebook et parlez-en autour de vous.

Nous avons aussi des dépliants au bureau, si vous en voulez pour distribuer à votre clientèle, contactez Sophie à l’adresse sophie@cosmosskamouraska.com

Téléchargez le dépliant ici

Le réseau des IRC sur la persévérance scolaire et la réussite éducative du Québec vous invite à prendre part au Webinaire concernant l’outil diagnostic en conciliation études-travail jeconcilie.com et à le diffuser à vos enseignants, intervenants, étudiants, parents et employeurs. Il aura lieu le mercredi 17 janvier prochain à 11h.

Ce Webinaire, animé par Pascal Lévesque du CREPAS, vous présentera l’outil jeconcilie.com où vous pourrez découvrir son utilité, son importance et son fonctionnement au bénéfice des jeunes étudiants travailleurs.

La CET est une réalité bien présente auprès de nos jeunes et chacun de nous a un rôle à jouer afin de garder le cap sur la persévérance scolaire.  L’outil diagnostic jeconcilie.com a été créé afin d’effectuer un portrait global de la réalité des jeunes Québécois en ce qui concerne la CET. Il permettra d’élaborer une stratégie d’action nationale pour faciliter cette conciliation.

Pour l’inscription au Webinaire, veuillez vous rendre à l’adresse suivante :

https://events.genndi.com/register/169105139238449494/9f5943c944

Si vous ne pouvez être présents lors de la diffusion, celui-ci sera disponible en ligne à l’adresse suivante : www.perseverancescolaire.com

Objectifs de la formation :

  • Acquisition de connaissances sur ce qu’est le stress, ce qui le caractérise, ses manifestations et ce qui le déclenche.
  • Être en mesure d’identifier les manifestations physiologiques et psychologiques du stress chez le jeune.
  • Acquérir et mettre en pratique différents moyens pour aider les jeunes à gérer leur stress.
  • Questionnement sur le rôle d’intervenant dans l’accompagnement de la gestion du stress.

Quand : Jeudi 22 février 2018 à 13h00

Où : Au Carrefour des Jeunes de La Pocatière
722, 5e Avenue, La Pocatière

Coût : 20$/Intervenant

 

**Inscriptions obligatoires**
Téléphone : 418-856-1210
Courriel : cdjlapoc@hotmail.com

Les 0 à 5 ans au cœur d’une programmation diversifiée

Dans le cadre de la 2e édition de la Grande semaine des tout-petits, les partenaires ont proposés une programmation riche et diversifiée. Notamment, à Saint- Pascal une heure du conte a eu lieu à la bibliothèque municipale le samedi 25 novembre 2017 à 14 h. Du côté de Saint-Philippe-de-Néri, une heure du conte a été organisée et cette fois-ci ce sont les garderies en milieu familial qui ont été invitées. La Maison de la Famille du Kamouraska a réalisé une grande murale dans les locaux et une lecture en direct sur Facebook du conte des droits de l’enfant a été diffusé le lundi 20 novembre. Les tout-petits de la municipalité de Sainte-Hélène-de-Kamouraska ont pu écouter ce conte à leur salle municipale. Puis à La Pocatière, les enfants du CPE La Farandole ont vécu une activité intergénérationnelle avec les résidents d’une résidence pour aînés du coin. Finalement, malgré la période d’élection municipale, 2 municipalités se sont engagés en faveur des tout petits via la signature d’une motion à cet effet.

 

À propos de la Grande semaine des tout-petits

Depuis 2 ans, la Grande semaine des tout-petits est l’occasion de communiquer et de susciter le dialogue autour du développement des tout-petits, de mettre en lumière des initiatives locales et régionales qui soutiennent la petite enfance et de mobiliser l’ensemble de la société. Plusieurs activités et événements se déroulent partout au Québec tout au long de la semaine. Pour en savoir plus, visitez le http://grandesemaine.com/.

Voici une invitation à participer à la quinzième édition du Colloque en allaitement et périnatalité à Drummondville. Pour plus de renseignements, veuillez  télécharger ce document.

 

Les partenaires COSMOSS sont invités à participer la consultation en lien avec l’actualisation de la Politique Culturelle de la MRC de Kamouraska.

N’oubliez pas de vous inscrire avant le 20 octobre auprès de Jeanne McGuire, jmaguire@mrckamouraska.com

Télécharger le document explicatif

 

La campagne de vaccination antigrippale 2017 débute aujourd’hui.

Voici quelques informations importantes à diffuser dans vos réseaux.

  • Prise de rendez-vous par INTERNET disponible à partir du 11 octobre à l’adresse suivante : www.cisss-bsl.gouv.qc.ca
  • Site disponible 24/24h et 7/7 jours. Si vous n’avez pas internet, vous pouvez demander à un membre de votre famille ou un ami, car il est possible de se procurer un rendez-vous pour plus d’une personne.
  • Vous pouvez aussi communiquer avec nous au 1 866 445-0601 à compter du 11 octobre, du lundi au vendredi, de 8 h et 16 h.
Lundi 6 novembre Salle l’Univers du complexe municipal de Saint-Alexandre 13 h à 19 h
Dimanche 12 novembre Salle Robert-Côté de Saint-Pascal 10 h à 19 h
Dimanche 19 novembre Gymnase de la Polyvalente de La Pocatière 10 h à 19
  •  

Semaine de sensibilisation aux préjugés
du 15 au 21 octobre 2017

Les préjugés véhiculés dans notre société envers différents groupes blessent, excluent et contribuent au maintien de plusieurs inégalités. La pauvreté a de nombreux visages. Les personnes appauvries ne ménagent pas leurs efforts afin de se sortir de cette situation. Il importe que tous les membres de notre société travaillent ensemble afin que tous aient la possibilité de réaliser leur plein potentiel.

La semaine du 15 au 21 octobre 2017 a été retenue afin d’intensifier la sensibilisation aux préjugés qu’il nous arrive malheureusement d’entretenir envers les personnes appauvries de notre entourage. Voici donc les activités que divers organismes ont planifiées dans le cadre de cette semaine.

 

Plusieurs activités:

Mardi 17 octobre

  • Bingo des droits : atelier informatif sur l’aide sociale animé par l’ADDS Kamouraska (82b, Chemin de la Station Ste-Anne-de-La-Pocatière) de 13 h 30 à 15 h. Collation et café servis gratuitement.
  • Au Centre-Femmes La Passerelle du Kamouraska (710, rue Taché St-Pascal) : atelier Tout le monde en porte. Cet atelier a pour objectifs de : sensibiliser les participantes à la pauvreté et aux impacts des préjugés envers les personnes vivant la pauvreté, donner le goût et quelques pistes pour faire face à ces préjugés, aux nôtres et ceux qui se manifestent autour de nous. L’activité est gratuite.

 

Mercredi 18 octobre

  • Cuisine Collective à la salle municipale de St Alexandre-de-Kamouraska de 9 h à 15 h.

 

Jeudi 19 octobre

  • La Traversée vous invite à 13h30 à La Maison Marcelle-Mallet. En partenariat avec le Centre-Femmes La Passerelle du Kamouraska, nous vous offrons l’atelier Tout le monde en porte. Thé, café et desserts seront servis gratuitement et prix de présences pour tous les participants.

 

Vendredi 20 octobre

  • Cuisine collective au Centre Communautaire Robert-Coté à St-Pascal les vendredis de 9 h à 14 h. Information : Judith Dionne ou Florence Schaefler au 418-492-1449.

 

Samedi 21 octobre

  • Porte ouverte de Moisson Kamouraska, La Boîte Fraîcheur et ADDS Kamouraska (82b Chemin de la Station, Ste-Anne-de-La Pocatière) de 16 h à 19 h. Sur place, plusieurs activités pour petits et grands. Pour information : 418-371-1818.

Saint-Pascal, le 5 octobre 2017 – L’organisme Trans-apte inc, service de transport adapté et collectif du Kamouraska, offrira dès le 16 octobre le service de transport aux étudiants de L’ITA et du Cégep de La Pocatière pour se rendre à leurs établissements scolaires, au coût d’un dollar (1$) par embarquement.

« Nous voulons faciliter les déplacements des étudiants qui habitent en périphérie de L’ITA et du Cégep. C’était une demande que nous avions depuis longtemps et nous sommes heureux qu’elle voit le jour cette année », de dire M. Pierre Darveau, président de Trans-Apte inc.

Trajet

Un départ de Pelletier TV enr (1480 rte 230 E) de La Pocatière est prévu à tous les matins, à 7h20 et un départ du Cégep pour le retour est prévu à 16 h. Plusieurs points d’embarquement sont aussi offerts.

« Ce nouveau service se greffe à notre offre en tant qu’institutions d’enseignement et nous sommes très heureux de ce partenariat avec Trans-apte.  En plus d’être facilitatrice, c’est aussi une excellente alternative pour nos étudiants en cas de mauvais temps par exemple », de dire d’une même voix, messieurs M. Steve Couture, coordonnateur aux affaires étudiantes et communautaires du Cégep et M. Mickaël Redmond de L’ITA Campus de La Pocatière.

Des cartes-poinçons sont également disponibles auprès de la Coop du Cégep. Pour l’horaire complet des lieux et heures d’embarquement ou pour toute autre information, contactez Trans-apte au 418 308-0956 ou visitez le www.transapte.com ou notre page Facebook.

 

Le groupe ÉquiLibre à pour mission de prévenir et diminuer les problèmes liés au poids et à l’image corporelle dans la population, par des actions encourageant et facilitant le développement d’une image corporelle positive et l’adoption de saines habitudes de vie. 

Voici l’info-lettre de mai 2017. Bonne lecture !

Le transport collectif et adapté Trans-Apte offre, dans le cadre d’un projet pilote, du 29 mars 2017 au 22 septemrbe 2017, les mercredis et jeudis, un transport aller-retour entre le Kamouraska et Rivière-du-Loup.

N’hésitez pas à profiter de cette offre et la proposer à votre entourage !

Tous les détails des horaires et tarifs ici.  

Voici la programmation de loisir, Services récréatifs, culture et communautaires estivale complète de Ville de La Pocatière. Profitez-en et amusez-vous !

Près de 200 personnes ont participé à la grande rencontre régionale de COSMOSS, le 6 juin dernier à Rimouski, réunissant plusieurs bailleurs de fonds, représentants des instances régionales ainsi que plusieurs représentants des organismes des 8 MRC du Bas-Saint-Laurent. La thématique de la journée était Agissons ensemble pour prévenir les inégalités sociales et c’était une excellente occasion pour échanger à propos des réalisations de COSMOSS des dernières années et de partager les enjeux communs  à travailler pour les années à venir.

Parmi les représentants du Kamouraska, Mme Julie Théberge était en charge d’animer un atelier afin de présenter les résultats du Projet Pères qui est porté par la Maison de la Famille du Kamouraska. Mme Édith Samson a également pris la parole pour présenter quelques-uns des principaux enjeux du plan d’action du Kamouraska. Nous vous remercions énormément pour votre implication!

Depuis l’automne 2015, un comité local et régional a travaillé à documenter et témoigner des changements auxquels les partenaires COSMOSS ont contribué ainsi que des pratiques et des interventions significatives permettant l’atteinte de ces changements.

C’est avec un grand plaisir que les résultats de ce chantier ont été dévoilés lors de l’assemblée régionale des partenaires du 6 juin dernier.

Un document de 156 pages a été produit. Il contient la démarche effectuée, les ingrédients de réussite transversaux ainsi que 43 initiatives issues de tous les territoires de MRC du Bas-Saint-Laurent. Celles-ci sont regroupées par grand thème (éveil à la lecture et l’écriture, transitions scolaires, saine alimentation pour tous, intégration en emploi, concertation et réseautage, etc.).

Afin de diffuser les résultats plus largement, un lien a été créé sur le site internet de COSMOSS : cosmoss.qc.ca/documents/chantier/

Vous pouvez consulter et télécharger le document complet ainsi que chacune des fiches par action. Nous vous invitons à le diffuser largement au sein de vos réseaux.

En espérant que ces succès contribuant à prévenir les inégalités sociales et à améliorer le parcours de vie des jeunes en situation de vulnérabilité enrichissent nos pratiques. Que cet hommage aux efforts et au travail des partenaires continue de nous inspirer pour l’avenir!

Pour votre équipe régionale COSMOSS
Emma Savard

Vous trouverez ci-joint le document complet des travaux réalisés dans le cadre de ce chantier local et régional.

Lire pour le plaisir !