Nouveautés pour la relance du camp Canawish à l’été 2019

Mis à jour le 11 janvier 2019

Rivière-Ouelle, le 13 décembre 2018 — Depuis septembre dernier monsieur Jean-Denis Guignard ainsi que les administrateurs du conseil d’administration, les employés et les bénévoles préparent la réouverture du Camp Canawish pour l’été 2019. Des nouveautés attendent les futurs campeurs et une campagne de financement est lancée pour aider à la relance. Un site portera également le nom de l’abbé Odilon-Hudon, fondateur du camp.

Le travail débuté par l’équipe se poursuivra ce printemps afin d’améliorer le bien-être des campeurs et des employés. « Ce service à l’égard des plus démunis est essentiel pour notre communauté et pour l’ensemble du Kamouraska. Le groupe dirigé par Jean-Denis Guignard déploie toutes ses énergies pour poursuivre l’œuvre de l’Abbé Odilon Hudon. La Municipalité est entièrement derrière l’équipe du Camp Canawish afin d’assurer sa relance en 2019 », de mentionner le maire de Rivière-Ouelle, M. Louis-Georges Simard.

Nouveautés et collaborations avec le milieu

À la suite de consultations, l’organisme choisi de donner une nouvelle vocation à la chapelle du camp qui deviendra une salle d’apaisement et de stimulation multisensorielle (approche Snoezeland) pour les campeurs ayant entre autres, une déficience intellectuelle. De plus, des services en zoothérapie seront offerts pour ces mêmes campeurs grâce à la collaboration de l’organisme La Traversée.

« De nouvelles collaborations sont nées de notre ouverture à la communauté et à ses organismes offrant des services à des personnes ayant des besoins particuliers du Kamouraska», de déclarer Jean-Denis Guignard, président et directeur général du Camp Canawish. Ainsi, un nouveau service de camp de jour ou avec nuitées sera offert à des organismes tels que La Traversée, Tandem-jeunesse, l’Association pocatoise de personnes handicapées, le carrefour jeunesse-emploi et Projektion 16-35. À propos du carrefour jeunesse-emploi et Projektion 16-35, les jeunes pourront, entre autres, vivre des activités d’engagement communautaire et bien d’autres.

Le CÉGEP de La Pocatière et la direction des programmes de la déficience intellectuelle (DI), du trouble du spectre de l’autisme (TSA) et de la déficience physique (DP) du CISSS du Bas-St-Laurent collaborent aussi au développement des services. Avec eux, un projet pilote d’une durée d’environ deux semaines à l’été, sera mis sur pied. Il aura pour thème le théâtre, les arts et la culture comme médium de développement personnel. Concernant le projet de développement du volet théâtral au sein du camp, l’actrice Caroline Dardenne connue pour son rôle de Jessica dans le téléroman L’Auberge du chien noir, collaborera en tant que professionnelle de cet art et enseignante en milieu communautaire. Des ressources du milieu seront sollicitées pour soutenir le camp.

Reconnaissance d’un bâtisseur

Suite à la recommandation des membres du conseil d’administration du Camp Canawish formulée à l’endroit de l’évêché de Sainte-Anne-de-La-Pocatière et après une consultation auprès des membres de la famille, le site Monseigneur Lévesque du Camp Canawish sera renommé à partir de la relance de 2019, le site Odilon-Hudon en hommage aux 45 ans d’implication à titre de bâtisseur et de président directeur général de celui-ci. Cela sera officialisé au cours d’une cérémonie lors de la réouverture du Camp Canawish.

Campagne de financement

Afin de répondre aux besoins financiers du camp, une première campagne de financement est lancée; Ensemble pour Canawish 2019. Les responsables sont Jean-Denis Guignard, PDG ainsi que Carolyne Thériault CPA auditrice, CA et associée chez Mallette du Kamouraska, et également une ancienne monitrice du camp. Cette campagne s’adresse à l’ensemble de la population ainsi qu’aux entreprises et autres organisations. Elle vise l’obtention d’un montant de 50 000 $ d’ici le 30 juin 2019. L’argent servira essentiellement au redémarrage du camp. Pour les dons en ligne Facebook : camp canawish et le https://www.campcanawish.com/