Le Kamouraska se mobilise en faveur de la petite enfance

Du 15 au 21 novembre 2020, la cinquième Grande semaine des tout-petits sera l’occasion pour nous tous de nous arrêter un moment pour porter notre regard sur la petite enfance au Québec et de réfléchir collectivement aux mesures à prendre afin que tous nos enfants démarrent dans la vie avec les meilleures chances possibles. Profitons de cette semaine pour favoriser et susciter le dialogue autour du développement des tout-petits, mettre en lumière des initiatives locales et régionales qui soutiennent la petite enfance et la périnatalité en plus de mobiliser l’ensemble de la société, des groupes communautaires au milieu des affaires, en passant par les élus.

Des activités pour les tout-petits au Kamouraska


Avis à tous: nous voulons vos photos !


Merci à tous les acteurs du milieu qui se mobilisent pour les tout-petits !

4 800 portions de plats préparés distribuées aux familles du Kamouraska grâce à la campagne de financement participatif

Saint-Pascal, le 24 septembre 2020 – La campagne de sociofinancement « Le Kamouraska se serre les coudes ! », encouragée par Desjardins en collaboration avec La Ruche Bas-Saint-Laurent et menée par Promotion Kamouraska (promoteur) et Moisson Kamouraska, a rencontré un vif succès. En 20 jours au mois de juin, quelques 110 contributeurs se sont mobilisés pour soutenir le projet, en réunissant la somme de 29 170 $, soit bien plus que l’objectif de 25 000 $.

Parmi les contributeurs figurent des citoyens, des municipalités, des entreprises ou encore des organismes de la région, dont certains se sont montrés particulièrement généreux, comme le Club Lions de La Pocatière (5 000 $), le Centre d’aubaines La Pocatière (5 000 $) et la SADC du Kamouraska (3 000 $).

« En tant qu’OBNL qui œuvre pour soutenir financièrement les plus démunis, nous sommes particulièrement touchés par la cause défendue par cette campagne. Il est naturel de nous associer à cette démarche pour aider les membres de notre communauté qui en ont besoin », explique Mme Evelyne Courtemanche du Club Lions de La Pocatière.

Desjardins offre un coup de pouce aux organismes du milieu

Grâce au programme Du cœur à l’achat, Desjardins a été en mesure d’ajouter un montant de 25 000 $ à la campagne de sociofinancement.

« Desjardins est heureux de constater l’effet de levier qu’a procuré la campagne auprès des commerces locaux, et les retombées pour toute la collectivité. Notre participation représente un soutien pour les organismes qui rendent des services indispensables en cette période de pandémie. », a déclaré Mme Julie Naud, directrice générale de la Caisse Desjardins de l’Anse de La Pocatière.

« Les caisses Desjardins du Kamouraska tiennent à remercier tous ceux et celles qui ont appuyé la campagne en se procurant une carte-cadeau ou en faisant un don. Par ailleurs, nous tenons à saluer le travail de Promotion Kamouraska qui a su orchestrer cette campagne de main de maître, avec le soutien de La Ruche Bas-Saint-Laurent. », a poursuivi Mme Christiane Castonguay, directrice générale de la Caisse Desjardins du Centre-Est-du-Kamouraska.

En tout, cette campagne a donc permis de collecter la sommede 54 170 $.

De plus, deux autres organismes locaux se sont associés au projet en prenant en charge une partie des frais. Ces partenaires financiers sontl’Alliance pour la solidarité et l’inclusion sociale au Bas-Saint-Laurent et COSMOSS Kamouraska, qui ont respectivement contribué à hauteur de 7 500 $ et 1 500 $.   

La somme collectée a permis de commander 4 800 portions de plats préparés aux six restaurateurs participants. Chacun d’entre eux a concocté 400 portions par semaine durant 2 semaines, qui ont ensuite été distribuées par Moisson Kamouraska aux familles dans le besoin. La distribution s’est échelonnée sur 12 semaines, de mi-juin à mi-septembre (incluant 2 semaines de pause). 1 200 familles ont pu bénéficier de ces plats concoctés par des chefs locaux.

Soutien à l’achat local

Sur chaque portion d’une valeur de 10 $, 8 $ ont été reversés aux restaurateurs. La campagne a ainsi permis de générer 38 400 $ de chiffre d’affaires aux six restaurateurs, soit 6 400 $ chacun.

De plus, chaque contributeur ayant donné plus de 80 $ avait l’opportunité d’acheter, selon le montant de son don, un ou plusieurs certificats cadeaux valables chez le.s restaurateur.s de son choix. En tout, la campagne a suscité la vente de 51 certificats cadeaux, pour un total de 2 740 $.

L’organisme Moisson Kamouraska a quant à lui récupéré 2 $ par portion, soit 9 600 $ en tout. 

Pour rappel, l’objectif de cette campagne était de créer une véritable vague d’entraide afin de soutenir Moisson Kamouraska et six restaurateurs du Kamouraska, qui subissent tous directement les conséquences de la pandémie de la COVID-19.Objectif pleinement atteint !

« Je suis heureuse de constater que la communauté du Kamouraska s’est largement mobilisée au profit de familles dans le besoin. Ce bel élan de solidarité a permis à notre clientèle de bénéficier, pendant 12 semaines, de plats préparés de grande qualité, à partir d’aliments frais et locaux. C’est un vrai réconfort pour eux qui se trouvent en situation de précarité alimentaire, encore plus dans le contexte difficile actuel. Ils ont ainsi pu déguster la cuisine de nos restaurateurs locaux, ce qu’ils n’auraient jamais pu se permettre autrement. » se félicite Mme Mireille Lizotte, directrice de Moisson Kamouraska. Pour rappel, les six restaurateurs de la région qui ont participé au projet sont Café Azimut, Le Buro et Broggi Traiteur à La Pocatière, le resto-pub Le Saint-Pascal à Saint-Pascal, L’Auberge Comme au premier jour à Saint-Pacôme et l’Auberge Cap Martin à Sainte-Anne-de-la-Pocatière.

Merci à tous les artisans du succès

La campagne « Le Kamouraska se serre les coudes ! » a représenté une grande chaîne de solidarité sans précédent. Merci à tous les commerces participants, les contributeurs et les partenaires, dont La Ruche et Desjardins. C’est la preuve que le financement participatif peut représenter un véritable déclencheur de solidarité au bénéfice de la vitalité de nos communautés.

Ce projet a pu être concrétisé grâce à la collaboration de nombreux partenaires suivants :

  • Moisson Kamouraska, les caisses Desjardins du Kamouraska, La Ruche Bas Saint-Laurent, l’Alliance pour la solidarité et l’inclusion sociale au Bas-Saint-Laurent, COSMOSS Kamouraska et Promotion Kamouraska;
  • Les 6 restaurants participants : Café Azimut, Le Buro, Broggi Traiteur, Resto-pub Le Saint-Pascal, L’Auberge Comme au premier jour et l’Auberge Cap Martin;
  • Les porte-paroles : M. Bernard Généreux, Député fédéral de la circonscription Montmagny–L’Islet–Kamouraska–Rivière-du-Loup; Mme Marie-Eve Proulx, Députée de Côte-du-Sud, Ministre déléguée au développement économique régional, Ministre responsable des régions Chaudière-Appalaches, Bas-Saint-Laurent et Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine; M. Yvon Soucy, préfet de la MRC de Kamouraska et M. Christian Bégin, animateur et comédien;
  • Base 132 et TVCK.

Revue annuelle des actions et initiatives concertées 2019-2020 ayant contribué au développement global des jeunes et des familles du Bas Saint-Laurent. Près de 300 initiatives touchant les principaux enjeux autour desquels les partenaires mobilisés se rassemblent en faveur des jeunes.



Source: cosmoss.qc.ca

Avec la COVID-19, le retour à l’école représente un défi important sur plusieurs fronts. L’un d’eux : le décrochage scolaire. Alors que plusieurs jeunes veulent ou doivent travailler pendant leurs études, trouver l’équilibre entre travail, école et vie personnelle est difficile pour eux. Le Québec a besoin que tous nos jeunes obtiennent un diplôme pour  compter sur une main-d’oeuvre qualifiée et sur tous les talents requis pour nous relever de cette crise.


Or, l’employeur de l’étudiant peut jouer un rôle important dans la réussite éducative des jeunes.

Il existe des solutions; et elles fonctionnent!

Pour en savoir davantage, consultez le dossier complet sur la conciliation études-travail
Source: cosmoss.qc.ca

Photo de l'équipe COSMOSS de gauche à droite: Sophie Archambault, Marie-Ève Paradis et Stéphanie Sénéchal

Le Kamouraska, comme le reste de la planète, a vécu de grands bouleversements dans les derniers mois et nous avons pu constater, une fois de plus, que nous sommes capables de nous retrousser les manches et travailler collectivement pour l’ensemble de la population.

L’année 2019-2020 s’est terminée sur une note très positive pour COSMOSS Kamouraska. Tout d’abord, cette année marque la fin de trois années d’actions où les jeunes du Kamouraska et leur famille ont pu bénéficier de l’action concertée des partenaires. Nous pourrions énumérer les projets qui ont émergé de cette planification stratégique, mais ce serait décevant d’en oublier. Il est tout de même pertinent d’en citer quelques-uns  :

La poursuite du Projet Pères;

La Biblio-roulante;

Une première édition de l’Expérience MAWIW, dont le rapport de projet est disponible ICI;

Les webinaires sur le stress et l’anxiété des adolescents;

Les journées Moi et mon enfant face à la persévérance scolaire;

La formation du Dr. Hubert Van Gijseghem sur la séparation conjugale conflictuelle et l’aliénation parentale;

La formation des organisations sur les communications efficaces et sur le marketing social pour continuer de trouver de nouveaux moyens de rejoindre ceux qui sont plus difficiles, pour nous, à rejoindre;

Le développement d’un cadre de référence sur la transition vers l’école ;

Book tube écoliers;

Le programme Accès-Loisirs;

Les boîtes à outils pour soutenir les parents à faire face au stress et à l’anxiété des enfants;

L’accompagnement du Collectif VertDire de La Pocatière et les différentes initiatives maraîchères citoyennes;

Les plans de mobilité durable qui facilitent les déplacements actifs dans les municipalités;

La conciliation études-travail chez les jeunes et les employeurs;

La programmation d’activités hivernales KamourAction.

Trois années marquées d’une volonté évidente de réduire les inégalités sociales et rejoindre les personnes les plus vulnérables de notre communauté.

Nous pouvons maintenant regarder vers l’avant, avec le dépôt du plan d’action 2020-2022. La participation des partenaires dans le processus de planification a été exceptionnelle, malgré la situation. De nombreux projets nous attendent. Vous pouvez d’ailleurs consulter le plan d’action ICI.

À tous les partenaires, nous souhaitons vous dire BRAVO pour votre engagement et votre dynamisme! En plus de la mise en œuvre de l’an 3, les derniers mois ont permis la création de la planification stratégique 2020-2022. Merci à vous tous, chers partenaires, qui avez participé au processus.

La fin de l’année 2019-2020 est aussi marquée par le départ de Lisandre Bergeron-Morin à titre d’agente de concertation. Son passage au sein de l’équipe COSMOSS aura été remarqué. Sa passion et son ardeur au travail ont donné des ailes à plusieurs projets dont elle était responsable. Nous lui souhaitons une belle poursuite vers de nouveaux objectifs professionnels. Merci Lisandre!

Nous sommes maintenant tournées vers l’année 2020-2021, enthousiastes et réénergisées par les vacances estivales. C’est un plaisir de vous retrouver.

L’équipe COSMOSS
Sophie, Marie-Ève et Stéphanie